SUR LA TERRE COMME AU CIEL – Davide Enia

Partager sur facebook
Facebook
Dans le sillon d'un impétueux gamin sicilien.
Dans le sillon d’un impétueux gamin sicilien.

Davidù grandit dans les rues de Palerme, dans les jupes de sa nonna, une institutrice qui tient à lui enseigner le latin (en fumant des cigarettes brunes), dans le jardin de son silencieux grand-père Rosario, et dans la salle de boxe de son oncle Umberto, qui, comme son père, fut un pugiliste talentueux. Entre les fusillades de la mafia et les cruautés d’enfant, Davidù fait ses classes de mauvais garçon. Puis il rencontre Nina et c’est le coup de foudre… à 9 ans. Son histoire d’amour se confond avec sa découverte de la boxe, et son entraînement auprès de son oncle. Rivalités, mauvais coups et instants de grâce se succèdent dans ce tableau de l’enfance incroyablement vivant. En toile de fond, se dessinent les destins du grand-père, mobilisé en Afrique pendant la Seconde Guerre Mondiale, qui revient de cette boucherie avec une belle histoire d’amitié et une connaissance intime de l’horreur, et celui de son oncle, le boxeur qui aimait les prostituées.

Le roman brasse avec fougue les thèmes de la famille, de l’amour, de l’enfance, de la guerre, et de l’amitié : l’histoire d’amitié entre Davidù et Gerruso, un garçon assez pathétique de prime abord, est rondement bien dessinée. Sur la terre comme au ciel suit une route bien singulière, celle d’un garçon qui devient homme, entre rodomontades, tragédies et éclats de rire.

Traduit de l’italien par François Brun.

Albin Michel – 22€

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu