LES LIONS DE SICILE – Stefania Auci

Partager sur facebook
Facebook

Amateurs et amatrices d’épopées familiales à forte dimension historique, ce roman est pour vous. Dans ce premier tome de la saga des Florio, vous assisterez à la naissance et à la montée en puissance de ce qui deviendra l’une des dynasties commerciales et industrielles majeures de l’Italie contemporaine. Partis de rien, émigrés en Sicile à la toute fin du 18ème siècle à la suite d’un énième tremblement de terre qui détruisit la modeste demeure familiale en Calabre, les Florio vont construire un empire commercial puis industriel à force de travail, d’obstination et de calculs politiques. Ce premier tome couvre l’essentiel du 19ème siècle, une époque riche en évolutions et  révolutions pour l’Italie en général et la Sicile en particulier.

Accueillis avec mépris et condescendance par les riches commerçants qui tiennent le marché des épices, les deux frères Florio finiront par les supplanter. Mais aux yeux des aristocrates, les comtes et  princes de Sicile moins riches qu’eux mais mieux nés, ils restent des « pue-la-sueur », un péché de naissance qu’aucune aisance matérielle ne saurait effacer. Qu’importe, ni Rome ni la Sicile ne se sont faits en un jour et devenir les égaux des aristocrates sera l’affaire des Florio des générations suivantes.

D’une facture très classique, Les lions de Sicile est porté par un indéniable souffle romanesque et une belle maîtrise d’écriture. L’intrigue se nourrit aussi de liens personnels entre les frères Florio et de Giuseppina, épouse de Paolo, l’ainé, mais partageant avec le cadet Ignazio un amour réciproque qui doit rester tu.  Un beau roman grand public dans la meilleure acception du terme, qui est un grand succès d’édition en Italie et a toutes les chances de le devenir chez nous aussi.

Traduit de l’italien par Renaud Temperini.

Albin Michel – 21,90 €

Pour poursuivre la lecture