OPERATION MORT – Mizuki

Partager sur facebook
Facebook

mizuki Mizuki quitte le monde des fantômes et des esprits qui nous l’ont fait connaître (Kitaro le repoussant, Nonnonba…) pour celui bien réel de la guerre et de ses horreurs. Il livre ici un récit très largement autobiographique, écrit en 1991 et édité aujourd’hui en français par les éditions Cornelius. Nous sommes à la fin du conflit qui oppose le Japon aux Etats-Unis, dans cette guerre du Pacifique que le Japon ne peut plus gagner. Impossible de se rendre pourtant, car c’est subir le déshonneur et -surtout- le faire subir à toute sa famille. Au nom de ce code de l’honneur délirant, les officiers vont envoyer à une mort certaine des bataillons entiers de pauvres trouffions terrorisés. Mizuki était l’un d’eux. Il a eu la chance d’en réchapper mais a laissé un bras dans l’aventure. Opération mort est le pendant BD du magnifique roman de Ooka (Les feux, 15 € chez Autrement), au même titre que C’était la guerre des tranchées de Tardi (Casterman,17 €) fait écho à A l’ouest, rien de nouveau de Remarque ou au récit de Barbusse Le feu. En d’autres termes, c’est une lecture indispensable.

Cornelius – 27 €

Pour poursuivre la lecture