CONTES DE LA TERRE MERE – Rolande Causse, Nane et Jean-Luc Vézinet

contes terre mereVoici un recueil de neuf contes puisés dans le monde entier : un conte amérindien d’Amazonie, un conte arekuma du Venezuela, un conte aborigène d’Australie en passant par le Cap-vert ou encore le Yemen…
Neuf contes où notre planète Terre est reine. Des contes écrits par la très connue Rolande Causse (auteur à l’origine du salon du livre jeunesse de Montreuil) ainsi que par Nane et Jean-luc Vézinet. Ces histoires pleines de sagesse nous rappellent qu’il faut veiller sur notre planète, en prendre soin et surtout prendre soin de ce qui nous entoure : végétal comme animal.
Un recueil qui nous ouvre l’esprit. Chaque épopée se termine par un court poème qui nous rappelle joliment l’essentiel de l’histoire.
Vous trouverez un très beau conte où un colibri se retrouve seul à éteindre un incendie. Un animal si petit, raillé par les autres animaux qui ne comprennent pas ce que veut faire ce si petit volatile tout seul avec une seule goutte d’eau dans son bec : « oiseau moqué mais obstiné à ses amis, l’exemple a montré pour repousser le danger ».
Ou bien encore un conte des Indes, qui à travers l’histoire d’un arbre possédant un côté magique (des fruits bons et juteux à souhait) et un côté maléfique (des fruits empoisonnés), explique que l’équilibre de la nature ne tient parfois qu’à un fil. Les villageois voulant être trop gourmands décidèrent de couper les branches de l’arbre du côté maléfique pour ne garder que le côté magique et gourmand de l’arbre. Quelle erreur : « branche abbatue équilibre rompu l’arbre mourut. »

Cet album est magnifiquement mis en valeur par les illustrations d’Amélie Fontaine qui soulignent parfaitement ces belles histoires.

portraits

Editions Gallimard Jeunesse – collection Giboulées – 14€50
Dès 7-8 ans

UNE PART DE CIEL – Claudie Gallay

part cielCarole a reçu une boule de neige. C’est un signe. Son père ne va pas tarder. Elle fait son sac, prend sa traduction en cours, un livre consacré à l’oeuvre de Christo et part pour le Val, sa ville natale. Elle retrouve alors, comme si rien n’avait bougé, son frère Philippe, garde forestier, en train de retracer l’itinéraire d’Hannibal dans les Alpes, Gaby sa soeur vivant dans des conditions précaires dans un bungalow avec la Môme, une jeune fille qu’elle a adopté, Francky le gérant du bar du village, la Baronne s’occupant du chenil, Jean, Sam et les autres.
Carole raconte au fil des jours ses occupations et ses interrogations. Elle essaie de donner un sens à sa venue, de se rapprocher de son frère et de sa soeur, de profiter des joies de la montagne, et surtout elle attend. Est-ce que son père viendra ? Pourquoi Ludo son beau-frère ne rentre pas chez lui après sa libération de prison ? Et puis elle ne peut s’empêcher de repenser à son enfance, à l’incendie qui a ravagé sa maison quand elle était petite, aux boules de neige collectionnées…

Le lecteur vit au rythme des journées de Carole, les journées sont courtes, glacées et souvent enneigées. Claudie Gallay réussit une fois de plus à raconter une histoire d’une grande richesse, où l’on a l’impression d’être en plein coeur des Alpes. Elle dresse un beau portrait des habitants de cette vallée et explore les vies de chacun, les non-dits, les secrets, les failles de la fratrie. Un peu à la manière des Déferlantes, dans une atmosphère générale calme et apaisante, ce roman est très prenant jusqu’à la chute.

Editions Actes Sud – 22 €

ROSE-LOU – Pakita et Laurent Audouin

rose lou 2 rose lou1Cette nouvelle collection réunit pour la première fois Pakita, l’auteur de L’école d’Agathe (Rageot) et Laurent Audouin, l’illustrateur de notre célèbre enquêtrice, Mirette (Sarbacane). Le duo fonctionne à merveille. Ce sont de courts romans illustrés, avec des BD et des croquis, qui plairont à toutes les jeunes filles de 7-9 ans.
Rose-Lou est une petite fille de 8 ans, avec un sacré caractère, et qui est souvent punie !!! Un peu à la manière de Zoé tout court, elle est pleine de bonnes intentions, mais elles ne sont pas toujours du goût de ses parents… Quand elle est contrainte de rester dans sa chambre pour réfléchir à ses bêtises, elle ne pleure pas, ne râle pas, ne s’énerve pas… elle saute sur son lit et elle écrit ! Elle remplit des carnets offerts par sa tante.

TOUT LE MONDE PEUT SE TROMPER MEME MOI !
Elle raconte comment elle a été punie quand elle achetait un cadeau pour l’anniversaire de sa meilleure copine, Louison. Sa mère l’a laissée dans un grand magasin le choisir, pendant qu’elle faisait deux courses à côté. Elle hésitait entre de nombreux cadeaux, quand elle a remarqué un monsieur seul, au comportement étrange. Elle a compris, c’est un voleur qui essaie de passer inaperçu, et elle ne pouvait vraiment pas le laisser faire…

MA DEMI-SOEUR QUE J’AIME EN ENTIER !
Sa grande soeur est amoureuse et elle ne sait pas comment s’y prendre. Il s’appelle Paul. En racontant ses malheurs à sa petite soeur, elle n’imaginait pas que celle-ci allait se transformer en conseillère matrimoniale et prendre son numéro de téléphone en cachette…

Editions Nathan – 7,90 €

LE CHOEUR DES FEMMES – Martin Winckler

choeur femmesJean Atwood est interne dans un hôpital et major de promo. Son but : devenir chef de clinique en chirurgie gynécologique. Mais avant d’obtenir ce poste, elle devra faire un passage obligé dans le service dédié à la « médecine de la femme » du docteur Franz Karma.
Ce service reconnu doit sa réputation à une pratique de la médecine aux antipodes de celle enseignée dans les universités, car elle est construite en priorité sur l’échange patient/médecin.
La rencontre entre Jean Atwood et Franz Karma risque de faire des étincelles. Elle, qui sort de l’université et qui n’a qu’une seule envie : opérer, tenir un scalpel, faire des interventions risquées et lui qui insiste pour que son élève prenne le temps d’écouter et de comprendre toutes ces femmes.
Ce choeur de femmes rythme le livre : des femmes perdues, des femmes angoissées mais aussi heureuses qu’on les écoute, qu’on les comprenne. A chaque portrait, une nouvelle histoire, le lecteur est transporté derrière le bureau avec Jean Atwood et le docteur Franz Karma à écouter les histoires de toutes ces femmes.
Ces portraits intimes de femmes de tout âge et cette nouvelle approche de la médecine pourraient bien bouleverser l’avenir de cette jeune prodige de la médecine…

Editions Gallimard – Folio – 9€30

PARADIS (AVANT LIQUIDATION) – Julien Blanc-Gras

paradisLa république des Kiribati, archipel du bout du monde (après la Nouvelle-Zélande, prendre la deuxième à gauche) s’est signalée à notre connaissance en étant le premier état du monde à fêter l’entrée dans le 21è siècle. Elle a également le triste privilège d’être le premier pays à être menacé par l’engloutissement dû au réchauffement climatique. C’est pourquoi Julien Blanc-Gras a souhaité visiter sans tarder ce confetti de l’autre bout du monde. Cela nous vaut un récit de voyage qui se joue agréablement des lois du genre, constamment drôle sans jamais être cynique. Excellente lecture à emporter sur la plage, que vous rendiez aux îles Kiribati ou ailleurs. Attention toutefois, la mer monte !

Editions Au diable Vauvert – 17 euros

CE QUE DISENT LES MORTS ET LES VIVANTS – Jean-Marie Dallet

dallet Entre récit familial et regard porté sur un siècle dont les guerres successives n’auront épargné aucune génération, Ce que disent les morts et les vivants est un récit magnifique servi par une écriture au souffle impressionnant. Face à des interlocuteurs réels ou fantasmés, prenant tour à tour à témoin les fantômes de ses aieux, une jolie femme rencontrée dans un bar et même un chien, Jean-Marie Dallet nous parle de force d’âme, de dignité, d’amour de la littérature, il nous parle de la vie. Le portrait du grand-père de l’auteur suffit à rendre le livre inoubliable.

Les éditions du Sonneur – 15 euros

COMMENT J’AI APPRIS A LIRE – Agnès Desarthe

lire desartheAgnès Desarthe avoue aujourd’hui sa difficulté à lire, à aimer les livres. Et pourtant cette normalienne est l’auteur et traductrice d’une quarantaine de livres, reconnue auprès des professionnels du livre, lauréate et sélectionnée pour de grands prix prestigieux. A travers des anecdotes et des confessions, elle analyse son parcours de lectrice. Quel auteur, quel roman ou quel professeur a réussi à lui donner le goût d’ouvrir un livre et de s’y plonger ?

De sa réflexion naît un constat : l’importance et le poids de la famille, de ses traditions, de sa culture. Elle réalise que l’histoire de sa famille a participé à son blocage, non pas que ses parents n’aimaient pas lire, bien au contraire, mais plus du fait de ses origines et de son rapport au français.

Je vous invite à lire ce livre, car elle l’explique mieux que moi… Voici une réflexion sur la lecture très intéressante qui se lit comme un roman, une expérience personnelle fort bien racontée.
Et si vous ne connaissez pas encore cet auteur (que j’aime beaucoup), vous pouvez lire Mangez-moi, Un secret sans importance,  »Dans la nuit brune », sans oublier  »Le remplaçant », un court texte sur Janusz Korczak. Et elle écrit aussi pour les enfants (Les grandes questions) et pour les ados (Paulus).

Editions Stock – 17 €