UN DESTIN DE TROUVEUR – Gess

Partager sur facebook
Facebook

Après La Malédiction de Gustave Babel, Gess revient avec un nouveau conte de la Pieuvre, du nom de l’organisation secrète qui dirige le Paris de la Belle Époque. Après Gustave Babel l’assassin, nous faisons la connaissance d’Émile Farges, un enquêteur de police intègre et doté d’un pouvoir bien utile à son activité : il est “Trouveur”, c’est-à-dire qu’il parvient à retrouver choses et personnes en jetant un caillou sur une carte. Piégé par la Pieuvre et l’Hypnotiseur (effrayant personnage déjà croisé dans le précédent opus), Trouveur va devoir sauver une fillette, échapper à une bête humaine, recouvrer sa liberté et celle de sa famille. Un vaste programme qui se déploie dans cet extraordinaire volume dépeignant le Paris des faubourgs, après la Commune : l’univers de cette série est riche, peuplé de trognes et de personnages aux pouvoirs et aux histoires hors du commun, qui évoluent dans le décor parisien singulièrement réussi. L’épouse du Trouveur, Léonie, et ses compagnes des soeurs de l’ubiquité, appartient ainsi à une confrérie (consoeurie ?) qui protège les femmes avec hargne et détermination. Leur fille Claire, doté d’un inquiétant pouvoir, sera peut-être le personnage du prochain opus : on ronge notre frein en attendant ce prochain épisode.

Delcourt – 25,50€

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu