LES OMBRES DE LA TOILE – Chris Brookmyre

Partager sur facebook
Facebook

Le problème avec le thriller c’est qu’on sait exactement ce qu’on veut y trouver mais qu’on a tout de même besoin et envie d’être surpris. Same but different. C’est exactement ce que nous offre Chris  Brookmyre avec ce nouveau roman traduit en français chez Métailié. On l’avait découvert et aimé avec Sombre avec moi il y a un an ou deux chez le même éditeur et on retrouve ici avec bonheur le même sens du récit et cette capacité à construire des intrigues haletantes. L’intrigue nous emmène cette fois dans l’univers des hackers. Que ceux et celles qui auraient comme moi des difficultés à poster une simple photo de vacances sur facebook ne fuient pas, parce que le roman ne vise absolument pas un public de geeks. C’est davantage la confrontation entre la vraie vie et l’existence sur la toile qui est au cœur du propos. L’un des deux personnages principaux, Sam, une gamine de 19 ans en proie à une situation familiale pour le moins difficile, peu sûre d’elle dans la vraie vie devient buzzkill, hacker redouté dès qu’ elle ouvre un ordi. Victime d’un chantage de la part d’un inconnu sur la toile, elle va elle-même pousser un vieux de la vieille du journalisme à devenir son complice dans une grosse affaire d’espionnage industriel. Le roman est rythmé, le personnage de la jeune hackeuse –qui est aussi la narratrice- est complexe et attachant, il y a le minimum syndical de rebondissements et on découvre (je découvre en tous cas) un univers dont j’ignorais à peu près tout. Tout à fait recommandable, donc.

Traduit de l’anglais (Ecosse) par David Fauquemberg – Métailié noir 22.50 euros

Pour poursuivre la lecture