Partager sur facebook
Facebook

Une maison de vacances au bord d’un lac, comme il en existe des milliers en Suède. C’est là que tout a commencé et que tout se termine. Trois frères y reviennent pour la première fois depuis leur enfance pour accomplir les dernières volontés de leur mère, disperser ses cendres. Ce pourrait être l’heure du souvenir, de la nostalgie, l’occasion de resserrer des liens fraternels entre rires et larmes.

Sauf que cela ne se passe pas du tout comme cela. La scène d’ouverture est d’une grande violence et donne le ton : cette famille n’est pas comme les autres. A tout le moins, il s’est passé quelque chose qui n’arrive pas dans toutes les familles.  L’excellente idée de l’auteur est de proposer un roman familial et psychologique en s’appuyant sur une solide structure de thriller croisant deux unités temporelles.

Un événement majeur est caché au lecteur, il a profondément affecté les trois frères et est à l’origine  du délitement des liens fraternels. Plus on progresse dans le roman, plus les failles apparaissent dans cette famille dont le caractère dysfonctionnel fait de moins en moins de doutes. On croit deviner, en fait on ne sait pas. Finesse de l’analyse psychologique, art consommé du suspense, ce premier roman est une réussite magistrale.

Traduit du suédois par Anne Karila.

Albin Michel – 19,90 €

Pour poursuivre la lecture