WONDERLAND – Tom Tirabosco

wonderlandTom Tirabosco revient dans cet album autobiographique sur son enfance, et ce qui a ancré en lui le goût du dessin. Il raconte sa famille, un imposant père italien porté sur l’opéra et la peinture classique, Michel petit frère que son handicap physique n’empêche pas d’être impétueux, Riccardo, petit frère passionné de sciences naturelles, et leur mère, qui porte et pousse tous ses hommes avec une admirable force. Il décrit des moments importants de cette enfance, des impressions, des scènes, et décrit aussi les images qui ont nourri son imaginaire (Disney, les dessins naturalistes de Burian, qu’il contemplait dans les documentaires animaliers, un tableau d’une jeune aveugle). Son évocation de l’enfance, très personnelle et pourtant universelle, entre un père et un frère qui prennent tant de place, qu’on admire et qu’on affronte, est un travail saisissant. Tirabosco reconstruit ce monde perdu, et les empreintes qu’ont laissé certains instants ou certaines personnes. C’est intime, éloquent, et pourtant sobre. Wonderland est une merveille.

Atrabile – 22€

Et la version radio de cette critique sur le site de boulevard de la bd.

Sauve-toi! – Kelly Braffet

sauve toiPatrick travaille de nuit dans une station service, et vit avec Mike, son frère, dans l’ombre du crime de leur père, en prison pour avoir renversé un enfant et commis un délit de fuite. L’arrivée de Caro, que Mike a rencontrée dans un bar, est la soupape qui lui permet de sortir de l’apathie. Mais Patrick et Caro commencent à se rapprocher. Il est aussi abordé par Layla, une lycéenne gothique qui ne manque pas d’aplomb. Quant à Verna, la petite soeur de Layla, sa rentrée au lycée s’avère un chemin de croix.

Autant le dire d’emblée, Sauve-toi ! est une belle claque, voire même une sacrée mornifle. Avec des personnages ordinaires, deux frères et deux soeurs, qui sont bousculés et poussés dans les cordes, Kelly Braffet met son récit sous pression, lentement, mais sûrement, jusqu’à l’explosion. Elle agence minutieusement chaque personnalité, chaque événement, chaque mobile. C’est diabolique, et imparable.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sophie Bastide-Foltz

Rouergue Noir – 22€

L’APOTHICAIRE – MAILE MELOY

apothicaireJanie et ses parents doivent fuir d’urgence la Californie pour aller s’installer à Londres. Menacés, suivis, soupçonnés d’avoir des liens directs avec le parti communiste, ils débarquent en Angleterre avec le strict minimum. Ce changement radical ne plaît guère à la jeune fille: l’appartement vétuste, le quartier, le collège… . Elle doit entre autres porter un uniforme, apprendre le latin et elle est intriguée par le comportement de certains élèves, dont Benjamin.

Seul réconfort, rendre visite à l’apothicaire en bas de chez elle. Quand elle découvre qu’il s’agit du père de Benjamin, leur relation devient plus amicale. Et suite à une incroyable révélation de l’apothicaire, les deux ados vont découvrir sa véritable activité, qui s’apparente plus à celle d’un chimiste et cacher un grimoire très convoité…

Un merveilleux roman qui mêle savamment univers magique et Histoire. Et si la magie pouvait influencer les conflits d’intérêts au début de la Guerre Froide ?

Editions Bayard Jeunesse – 16.90 €

Dès 12 ans

traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Martine Desoille

L’héritière – Melinda Salisbury

l'héritèreChaque lune, Twylla doit résister à l’absorption d’un poison mortel sur ordre de la reine, prouvant ainsi qu’elle est l’élue des dieux. Sa peau devient alors une arme redoutable que cette dernière utilise pour exécuter les traitres. Nul ne peut approcher Twylla sans risquer sa vie ; c’est pourquoi, elle est toujours accompagnée de gardes et ne peut circuler comme elle le souhaite. Son nouveau garde fait vaciller la jeune femme. Pourquoi a-t-elle été choisie ? Et pourquoi un tel rituel ?

Suivez les ambitions démoniaques et la quête de pouvoir d’une reine ainsi que le destin d’une jeune femme manipulée et victime d’une vieille légende… Un premier roman captivant qui vacille entre le conte cruel et la fantasy.

Editions Gallimard Jeunesse – 16.90€

Dès 15 ans.

Traduit de l’anglais par Emmanuelle Casse-Castric

BRAN – Grimaldi & Plenzke

BranRecommandé par Arthur, notre stagiaire de la semaine!

C’est l’histoire de Bran, un prince héritier impudent qui part à la chasse pour remporter un trophée exceptionnel. Il décide de tuer une biche aux cornes d’or mais elle lui jette un sort. Bran se transforme en corbeau qui parle le jour et la nuit, il reprend son apparence humaine mais croasse . Il fait la rencontre de Macha qui se transforme en renard quand bon lui semble. Bran suit Macha qui est partie en expédition  dans le but de trouver une bruyère permettant de guérir un sylvain et peut-être Bran.

Une intrigue drôle, des personnages originaux et un dessin vif : c’était fabuleux!

Glénat – 14.95€

Deux séries à découvrir pour les lecteurs de manga 10/13 ans

Voilà deux séries qui m’ont beaucoup plu et que j’aimerais vous faire découvrir.

seven deadly sinsSeven Deadly Sins

Elizabeth, princesse de Britania, est à la recherche des Seven Deadly Sins, une bande de criminels. Eux seuls peuvent sauver le royaume des Chevaliers Sacrés. Pourtant, ils sont réputés pour être des hors-la-loi qui ont comploté contre la couronne. La jeune princesse tombera sur un tavernier, un peu pervers, qui fera tout pour lui venir en aide. Elle découvrira bien assez vite qu’il n’est autre que le chef des Seven Deadly Sins qu’elle recherchait : Méliodas le dragon de la colère.

Un manga riche en aventures et en combats le tout lié avec une bonne dose d’humour.

Chez Pika, série en cours 8 tomes, 6.95€

Monster huntmonster hunter orageer orage

Dans le village de Akamâya, Shiki fait la connaissance de Eliee, une fille à fort caractère, qui s’avère être une chasseuse de monstre tout comme lui. Dès lors, il va tout faire pour la persuader de faire équipe avec lui. C’est sa détermination et son optimisme qui la feront céder. Surtout que Shiki n’est pas un chasseur ordinaire : il est chasseur-traqueur ce qui lui donne le pouvoir de chasser où il le souhaite. Ensemble, ils vont partir à la recherche d’un monstre  légendaire nommé Miogaruna.

Des personnages hauts en couleur qui vous entraînent dans une folle aventure. Par l’auteur de Fairy Tail.

Chez Pika, série terminée 4 tomes, 7.20€

Frank Einstein et le moteur à antimatière – Jon Scieszka

einsteinAvec un nom pareil et un QI exceptionnel, Frank Einstein est bien sûr brillant en sciences, mais pas seulement ! Il aime aussi inventer, réfléchir, décomposer, et surtout assembler toutes sortes d’objets dépareillés et anodins… Son prochain objectif : remporter le concours de sciences organisé dans sa ville, et offrir la récompense à son grand-père Al pour l’aider à rembourser ses dettes.

Sa nouvelle invention est un échec, son robot intelligent ne fonctionne pas. Il avait bien assemblé toutes les pièces, réfléchit à son mécanisme, mais rien ne se produit!  Il part se coucher, soucieux et déçu. Au réveil, il a déjà quelques idées pour l’améliorer, mais il n’en aura pas besoin. Pendant la nuit, grâce à un coup de vent, suivi d’une étincelle, le robot a eu assez d’énergie pour se terminer seul… et pour en finaliser un autre! Les deux robots baptisés Tic et Toc sont surprenants, intelligents, comiques, complémentaires… La seule ombre au tableau, un robot-insecte volant les espionne ! Edison et M. Chimp sont bien décidés à s’accaparer les découvertes révolutionnaires de Frank…

Un roman drôle et sérieux, à la maquette soignée et colorée qui plaira sans aucun doute à tous les scientifiques en herbe ! Et pas uniquement, étant plutôt hermétique à la biologie et la physique, j’ai pris beaucoup de plaisir à lire les aventures incroyables de ce curieux petit garçon qui ne parle que d’énergie, de matière, de neutrons, de combustion…

Editions du Seuil Jeunesse – 12,50 €

Dès 10-11 ans

DU NOUVEAU AU RAYON POLAR AVEC GALLMEISTER…

ZAHLERHINKSON Gallmeister, qui a mis le Nature Writing à l’honneur dans notre beau pays part à l’aventure explorer de nouveaux territoires, ceux du roman policier en créant sa collection néonoir. Les deux premiers volumes, sortis en mars 2015, sont très convaincants, dans des registres assez différents.

Exécutions à Victory, de S. Craig Zahler  se déroule dans le Missouri, dans la ville (imaginaire) de Victory, le dernier endroit où vous avez envie de passer vos vacances. Non contente d’être un trou, Victory s’enorgueillit d’un taux de délinquance stratosphérique. Dans cette charmante bourgade, les exactions des flics sont à peine moins effrayantes que celles des malfrats. C’est ce que constate dès son affectation à son nouveau poste l’inspecteur Jules Bettinger. Très « service service », Bettinger va tenter de mettre un peu d’ordre dans les méthodes des policiers locaux avant de devoir rapidement revoir à la baisse ses exigences morales… Le bouquin de Zahler est aussi enthousiasmant qu’il est violent; seul bémol : on peut y voir une ode à l’autodéfense et une justification du recours à la violence, voire à la torture. Un côté Charles Bronson grande époque qui peut déplaire.

L’enfer de Church Street est aussi caustique que le roman de Zahler est désespéré. Voici l’histoire de Geoffrey Webb  un pauvre type devenu un sale type  un peu « à l’insu de son plein gré ». Une histoire qu’il va raconter à la petite frappe qui le prend un beau matin en otage alors qu’il se trouve au volant de sa voiture. Une confession et quelques milliers de dollars en prime en échange d’un dans l’Etat voisin : voici le deal que propose Geoffrey Webb à son ravisseur. Quelques milliers de kilomètres qui vont nous permettre de comprendre comment cet homme d’apparence inoffensive à pu passer du statut de jeune pasteur à celui de tueur sans scrupules. Très bon roman, qui peut rappeler à la fois Jim Thompson et le Ian Levinson d' »Une canaille et demi » pour le côté grinçant et humour noir.

 Exécutions à Victory de S. Craig Zahler (18 euros) et L’enfer de Church Street de Jake Hinkson (15 euros) sont tous deux traduits de l’anglais (E.U.A) par Sophie Aslanides –

 

KENTUCKY SONG – HOLLY GODDARD JONES

KENTUCKY

Nous sommes dans une petite ville de l’Amérique profonde, un endroit qui ronronne, sans rien d’exceptionnel, avec son collège, son usine, ses notables et ses laissés pour compte…

Dans cette ville où jamais rien ne se passe, Ronnie, une jeune femme qui aime s’amuser et vit une sorte d’adolescence prolongée va disparaître. A l’occasion de cette disparition, nous allons plonger au coeur de  cette communauté et nous intéresser aux itinéraires  d’une poignée de protagonistes, confrontés de près ou de loin à cette disparition.

Sur cette trame qui pourrait être celle d’un polar, Holly Goddard Jones nous propose un superbe roman qui allie une grande finesse psychologique et un sens certain du suspense. Les personnages sont extrêmement bien dessinés, ce qui leur donne une grande densité. Une nouvelle découverte dans la grande tradition de l’excellente collection « Terres d’Amérique ».

Traduit de l’anglais (E.U.A) par Hélène Fournier

Albin Michel (Terres d’Amérique) – 25 euros

LA COLOC – Jean-Philippe Blondel

colocUne colocation en première peut faire rêver bon nombre d’adolescents! Romain ne pensait pas que cette option serait envisageable… et pourtant, ses parents ont fini par céder. L’héritage d’un bel appartement dans le centre ville, une année d’internat assez difficile, la maison familiale trop éloignée du lycée… Il ne restait qu’à trouver deux personnes pour que ce soit viable financièrement. Rémi, Maxime et Romain. Un nouveau trio créé à l’occasion, trois caractères différents, trois profils opposés. A priori ils n’avaient rien pour s’entendre : Rémi brillant, assez introverti, en section scientifique, le nez rivé sur son écran en permanence, Maxime coqueluche du lycée, plus motivé à s’amuser et prendre du bon temps qu’à réviser, et enfin Romain, le narrateur, gentil, sérieux mais effacé et sans aucune confiance en lui. Rien ne les destinait à passer une année inoubliable, et surtout que cette belle opportunité pouvait s’arrêter du jour au lendemain si les trois lycéens ne respectaient pas les nombreuses règles fixées par leurs parents !

Une année riche en découvertes et en rencontres, une année imprévisible, avec des hauts et des bas, une année de lycée racontée par Romain, un ado charmant et timide qui va relever le défi et surtout se surprendre…

Un beau roman signé Jean-Philippe Blondel qui réussit comme souvent à raconter une histoire simple très ancrée dans le quotidien et à captiver son lecteur. A la fin, j’aurais bien poursuivi ma lecture, avec l’année de terminale… Les personnages sont touchants, attachants, même Maxime! Dans la lignée de Métal Mélodie (Milan), Blue cerise (Milan) ou la fameuse série d’Anne Percin Comment bien rater ses vacances (Rouergue).

Editions Actes-Sud Junior – 12,50 €

Dès 14-15 ans