L’ÉTÉ MEURT JEUNE – Mirko Sabatino

Partager sur facebook
Facebook

Dans un village des Pouilles, Primo et ses deux amis Mimmo (petit gros que sa mère destine à devenir pape) et Damiano (beau et solaire comme Paul Newman) affrontent l’été 1963 : des batailles avec d’autres gosses du coin, des jeux au bord de la falaise, le douloureux anniversaire de la mort du père tant aimé de Primo. Le petit théâtre que compose les habitants de cette communauté est vivant : veuve, femme délaissée, grand-mère courage, prêtre généreux, notable abandonné par son fils. En coulisses se joue une tragédie qui met fin à l’enfance de Mimmo et de ses amis.

Mirko Sabatino installe son cadre et ses personnages avec force détails : c’est Primo adulte qui nous raconte les événements, comme s’il n’avait pas cessé d’y penser durant toutes ces années. Il explore chaque recoin de sa mémoire, chaque indice : la tension monte, et quand le cours des événements s’accélère, rien ne semble pouvoir l’arrêter. Il y a là un sens du tragique consommé, qui laisse le lecteur pantois.

Traduit de l’italien par Lise Caillat.

Denoël – 19,90€

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu