LES YEUX ET L’OMBRE – Gigi Simeoni

Partager sur facebook
Facebook

simeoni Clair de Lune, d’habitude, on ne peut pas dire que je me jette sur le catalogue… J’ai pris cette B.D à l’office en me disant que c’est ce qui semblait le moins pire dans l’avalanche de trucs et de machins qui m’étaient proposés, et je m’apprêtais hier à parcourir cela d’un oeil distrait, des fois qu’un amateur se pointerait et voudrait en savoir un peu plus. Sauf qu’à trois heures du mat’, j’étais toujours dessus, et bien scotché par cette histoire de peintre serial-killer (on est à Milan, au début du 20ème siècle). Sûr que si on considère le trait, ce n’est pas d’une originalité décoiffante, mais c’est très honnêtement dessiné, les personnages ont une certaine épaisseur, le scénario tient sans problème les 300 pages et figurez-vous qu’il y a même un peu de suspense. Si comme moi, vous avez grandi nourri de pulp et de comics (les paquets de BD en solde que vous achetiez sur le marché pour 10 balles), ça devrait vous plaire. Et vous savez quoi ? J’en ai un autre sous le coude dans la même collection, et je vais m’y plonger pas plus tard que maintenant.

Clair de Lune – 12,90 €

Pour poursuivre la lecture