L’EMPREINTE – Alessandria Marzano-Lesnevich

Partager sur facebook
Facebook

Alessandria est la fille d’avocats et très tôt se destine au droit. Elle prend fait et cause contre la peine de mort et effectue son premier stage auprès d’un cabinet d’avocats qui tente de sortir du couloir de la mort des condamnés. Elle croise la route de Rick Langley, pédophile reconnu coupable du meurtre de Jeremy, garçonnet de 6 ans. Elle, qui a été victime de violences sexuelles pendant son enfance, chancelle.

Le récit reconstitue le cheminement des acteurs de l’affaire (l’accusé, la victime, leur famille, les avocats, les juges), et pose en parallèle sa propre histoire. Elle explore les mécanismes sociaux et psychiques qui fabriquent les monstres et les logiques de déni qui les protègent.

Le texte est un hybride entre le roman de procédure et le roman psychanalytique, une enquête minutieuse sur les preuves et les traces de l’affaire, mais aussi sur l’intériorité de Rick et d’elle-même. Elle progresse pas à pas, sans rentrer dans l’émotionnel ; elle garde la tête froide et l’écriture précise pour mieux comprendre. Pourquoi violer et tuer un enfant ? Comment survivre à des violences sexuelles ? En mettant côte à côte l’existence d’un bourreau et celle d’une victime, Alessandria Marzano-Lesnevich parvient à saisir avec acuité les processus psychologiques et familiaux. L’empreinte est récit éclairant et magnétique, incroyablement singulier.

Traduit de l’anglais (États-unis) par Héloïse Esquié.

Sonatine – 22€

Articles Récents

Appalaches trip

Les Appalaches, c’est ce vieux massif montagneux qui forme une parallèle avec la côte l’Est des Etats-Unis, de la frontière canadienne jusqu’aux

Voir plus »
Fermer le menu