L’AUTRE QU’ON ADORAIT – CATHERINE CUSSET

Partager sur facebook
Facebook

l'autre qu'on adoraitThomas est promis à un brillant avenir : au sortir du lycée, il a de l’éducation, de la culture, de l’ambition et des amis. Pourtant il accumule les échecs, tant sur le plan professionnel qu’affectif. Sa descente aux enfers, qui le conduit au suicide, nous est racontée par son premier amour devenue sa meilleure amie et confidente. Une oraison funèbre écrite à la seconde personne du singulier qui nous plonge dans l’intimité du héros.

Après Indigo, Catherine Cusset continue son exploration du monde universitaire en s’attachant à la psychologie humaine des intellectuels, à leurs rapports sociaux complexes et à leurs relations amoureuses insatisfaisantes.
Comme dans Le problème avec Jane, l’histoire se déroule aux Etats-Unis, et particulièrement sur la Côte Est, où Thomas s’exile, après avoir échoué à deux reprises au concours de l’ENS.
Un milieu que l’on retrouve aussi dans les romans de Laura Kasischke.
Pour les amateurs de romans introspectifs.
Gallimard – 20 €

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu