LA LEGENDE – PHILIPPE VASSET

Partager sur facebook
Facebook

vassetNotre narrateur est un ancien fonctionnaire, mais d’un genre très particulier. Durant 20 ans, au sein de la Congrégation pour la cause des Saints, le service du Vatican dont il fut le directeur, il instruisit des dossiers en vue de la béatification de candidats à la sainteté : vérification de miracles et reconstitution des parcours de vie des impétrants étaient en quelque sorte son pain quotidien.

Cette routine a volé en éclat le jour où il rencontra par hasard (était-ce par hasard ?) une mystérieuse jeune femme qui le conduisit à sortir du cadre de cette activité bien policée pour explorer les formes que peut prendre aujourd’hui la quête d’absolu en dehors des chemins balisés par notre Sainte Mère l’Eglise. Des chemins suffisamment tortueux pour valoir à notre narrateur le renvoi de son office.

Il survit maintenant en louant ses services à des associations désirant augmenter les chances d’obtenir la béatification de leur champion et il se souvient. Il se souvient de Laure et de la manière dont la relation qu’ils nouèrent changea le cours de son existence. Cette narration est entrecoupée de portraits d’individus contemporains mus par une quête d’absolu, un désir obsessionnel, et dont les parcours sont traités selon les codes classiques de l’hagiographie. On lit ainsi les « légendes » d’un graffeur qui œuvre uniquement sur les rames de métro, d’un homme dont toute la vie sexuelle se déroule sur les parkings, d’une femme recluse ayant élu comme lieu de sa réclusion un appartement de banlieue.

Surprenant, très document et souvent drôle, La Légende est un des romans les plus originaux que j’ai eu l’occasion de lire ces derniers années. Passionnant, il est impossible à lâcher !

Fayard – 18 euros

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu