Joyeux Noël ! #3 De la littérature, des essais et de l’art à tous les étages

Partager sur facebook
Facebook

#3 LA SÉLECTION NOËL LITTÉRATURE, ESSAIS, ART

Des romans historiques

Le Coeur converti de Stefan Hertmans : l’incroyable histoire, au Moyen-Âge, de Vigdis, qui se convertit au judaïsme par amour pour David et traversa l’Europe et la Méditerranée pour fuir les persécutions (Gallimard, 21,50€).

La Révolte de Clara Dupont-Monod : Aliénor d’Aquitaine, géniale femme de pouvoir, racontée par son fils, Richard Coeur de Lion : luttes et intrigues à la Cour… (Stock, 18,50€) 

Loup et les hommes d’Emmanuel Pirotte : un petit marquis traverse l’Atlantique au XVIIe siècle, sur les traces de son frère banni et disparu en pays iroquois (Le Cherche-midi, 20€).

Histoires de famille

Le Monarque des ombres de Javier Cercas : un oncle maternel mort jeune pendant la Guerre d’Espagne auprès des franquistes hante la mémoire familiale de Cercas. Passionnante introspection personnelle et collective (Actes sud, 22,50€)

Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle-Sarah Bulle : les deux tantes et le père de la narratrice ont quitté la Guadeloupe pour des raisons très diverses. Retour sur ces exils et sur sa propre identité, entre la banlieue parisienne et la campagne guadeloupéenne (Liana Levi,19€) 

Patria de Fernando Aramburu : deux familles ennemies s’affrontent dans le pays basque espagnol. Une tragédie contemporaine d’une exceptionnelle intensité (Actes Sud, 25€)

Des grands romans américains

Le Mars club de Rachel Kuschner : Romy se retrouve à la case prison, et pour un bon moment, après avoir tué un client du club de striptease où elle exerçait. Radiographie de la société américaine par le prisme de la prison et de ses détenues terriblement humaines (Stock, 23€).

Face au vent de Jim Lynch : on embarque avec une famille de voileux, qui naviguent et construisent des bateaux du côté de Seattle, et qui sont aussi dysfonctionnels qu’attachants (Gallmeister, 23,20€).

Les Frères K. de David James Duncan : six gosses aux caractères variés, un père joueur de base-ball et une mère adventiste, bienvenue chez les Chance. Difficile de ne pas les suivre pendant 20 ans et quelques 800 pages, tant ils sont drôles, inventifs et fragiles (Monsieur Toussaint Louverture, 24€).

Rions un peu…

Le Discours de Fabrice Caro : l’auteur de Zaï zaï zaï zaï (comment ?! vous n’avez pas encore lu cette bande dessinée phénomène diablement absurde et drôle ?) avait déjà écrit un très bon roman, Figurec, et récidive. Un quarantenaire quitté par sa femme soliloque lors d’un dîner en famille car on lui a demandé un discours pour le mariage de sa soeur… décalé à souhait ! (Gallimard, 16€)

La Femme à part de Vivian Gornick : Vivian et Leonard sont des amis de longue date et de longue marche, ils arpentent ensemble New York et devisent. Art, amour, littérature, féminisme, tout y passe, avec cet esprit caustique et piquant typiquement newyorkais (Rivages, 17,80€).

Palimpsestes d’Alexsandra Lun : un écrivain raté en crise se retrouve dans une étrange institution peuplée d’écrivains ayant abandonné leur langue maternelle. Hommage loufoque et érudit à la littérature (Editions du Sous-sol, 15€).

Réfléchissons un brin :

21 leçons pour le XXIe siècle de Yuval Noah Harari : 21 réflexions sur les défis contemporains et futurs (la crise de la démocratie, les enjeux d’éducation, le poids de la technologie), toujours aussi claires et perspicaces (Albin Michel, 23€).

Utopies réalistes de Rutger Bergman : on peut donc être sérieux et résolument anti-décliniste, grâce à cet essai documenté qui examine des idées qui semblent utopiques et qui ont été réalisées (Points essais,

Sorcières, la puissance invaincue des femmes de Mona Chollet : figure populaire et déclinée à l’envi, la sorcière concentre dès la Renaissance des traits condamnés chez la femme (l’âge, le célibat, le refus de la maternité). Une éclairante réflexion féministe (Zones, 18€).

La grande histoire

Histoire populaire de la France de Gérard Noiriel : le rôle des classes populaires dans les grands événements et les grandes luttes qui ont scandé l’histoire de de la France depuis la fin du Moyen-Âge. Un captivant changement de perspective (Agone, 28€).

L’esclave qui devint millionnaire de Karl Jakoby : né esclave dans une ferme de Texas, Wiiliam Henry Ellis revêtit diverses identités, mexicaine, cubaine, pour devenir un homme d’affaires qui fraya avec l’élite wasp new-yorkaise. une passionnante plongée dans l’Amérique de la seconde moitié du XIXe siècle, où les frontières ne sont pas figées (Anacharsis, 23€).

Super Héros, une histoire politique de William Blanc : lecture historique et très documentée de ce phénomène de la pop culture que sont les que sont les surhommes (et femmes) costumés (Libertalia, 17€).

Pour les esthètes

Une histoire du monde en cent objets de Neil McGregor : portrait inattendu de l’évolution  humaine par des objets symptomatiques, du hachoir des gorges d’Olduvai en Afrique (le plus vieil artefact trouvé) à la carte de crédit (Les Belles Lettres, 23,90€).

Sur les épaules des géants d’Umberto Eco : douze conférences du professeur Eco, sur la culture occidentale, avec une riche iconographie, qui donnent la quintessence d’une pensée ludique, féconde et passionnante (Grasset, 29,50€).

Faussaires illustres d’Harry Bellet : quand un critique d’art vous explique qu’une grande partie des oeuvres que nous admirons dans les musées sont des faux… histoires délectables d’arnaqueurs géniaux (Actes Sud, 18€).

Niponophilie

Japon-Japonismes, objets inspirés 1867-2018 : catalogue de l’exposition du musée des Arts Décoratifs qui nous montre les relations artistiques entre la France et le Japon à travers 1400 objets (Les Arts décoratifs, 49€).

Jakuchu, le royaume coloré des êtres vivants : Ito Jakuchu représente avec ses fleurs, poissons, et oiseaux l’un des exemples les plus remarquables de peinture polychrome japonaise du 18ème siècle (Paris Musées, 29,90€).

A boire et à manger

Traité de jajalogie de Pierrick Jégu : du sol à la bouteille, en passant par la vinification, l’univers des vins d’auteur enfin dévoilé. Tout ce que vous n’avez jamais osé demander à votre caviste dans un ouvrage référence rédigé par un journaliste spécialisé en vin (Thermostat, 25€).

Simple par Yotam Ottolenghi : peu d’ingrédients, peu de préparation, peu de vaisselle… un livre de cuisine inspiré par un chef qui sait transmettre aux débutants si ce n’est son talent, au moins son enthousiasme ! (Hachette pratique, 35€)

Articles Récents

Appalaches trip

Les Appalaches, c’est ce vieux massif montagneux qui forme une parallèle avec la côte l’Est des Etats-Unis, de la frontière canadienne jusqu’aux

Voir plus »
Fermer le menu