EN ITALIE, IL N’Y A QUE DE VRAIS HOMMES – L. de Santis & S. Colaone

Partager sur facebook
Facebook

santiscut2 Etre homo dans l’Italie fasciste, ce n’était pas la meilleure façon d’être populaire vis-à-vis du pouvoir. Un italien homosexuel, c’était même tellement impossible qu’il n’existait pas de lois contre eux. Ceux qui se faisaient “prendre”, on ne les jugeait pas, mais on les éloignait, on les regroupait dans des camps de travail, loin des grandes villes. C’est cette page de l’histoire italienne que nous conte ce très intéressant roman graphique. Construit selon le mode de l’enquête, il nous fait suivre les traces de deux journalistes et de leur rencontre avec Antonio. Aujourd’hui âgé de 75 ans, Antonio fut confiné en raison de ses préférences sexuelles. D’abord hésitant, il accepte de témoigner, et c’est toute une époque qui ressurgit. Un document très intéressant, en même temps qu’un récit très touchant.

Dargaud – 15.50 euros

Pour poursuivre la lecture