EN FINIR AVEC EDDY BELLEGUEULE – Edouard Louis

Partager sur facebook
Facebook

bellegueule En finir avec Eddy Bellegueule est le roman autobiographique d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, normalien, déjà auteur d’un essai sur Bourdieu. Parcours presque “classique” pour un rejeton de la bourgeoisie parisienne, beaucoup plus rare pour un enfant élevé au sein d’une famille très pauvre et totalement étrangère au monde de la culture académique.

Eddy Bellegueule, c’est le véritable nom d’Edouard Louis, gamin né dans une famille du quart monde, dans un petit village de Picardie. Une famille à la dérive, qui cumule les problèmes sociaux : chômage, alcoolisme, violence, promiscuité sexuelle. L’enfance d’Eddy Bellegueule donne une image assez exacte de l’enfer que peut vivre un petit garçon efféminé qui ne correspond en rien au modèle viril qu’il est sensé imiter et reproduire.

Eddy va faire l’apprentissage de la cruauté à la rue et dans l’école, sans pouvoir compter sur la protection familiale,dans cette famille complètement déboussolée où on admire le cousin délinquant qui sort de taule le et sait se faire respecter mais où avoir un gamin pédé est la pire des malédictions.

Eddy rapporte sa vie quotidienne sans acrimonie, mais avec une grande justesse de ton, et une précision qui fait froid dans le dos. Il explique notamment le poids qu’a constitué la honte et le dégoût qu’il espirait à sa famille, ses stratégies pour tenter de répondre aux attentes parentales, et son départ enfin, vers la ville tellement lointaine, source de tant de peur et de fantasmes chez les siens, et d’où viendra la délivrance.

Le seuil – 17 euros

Pour poursuivre la lecture