EN EUX BEAUCOUP D’HOMMES RESPIRENT – Marie-Aude Murail

Partager sur facebook
Facebook

Dans la famille Murail, écrire une habitude, et lorsque Marie-Aude hérite d’une valise contenant la correspondance de ses grands-parents et de ses parents, quoi de plus évident que d’en faire un roman. Sur trois générations, à partir de lettres, de photos  et de journaux, elle visite l’histoire d’amour de sa grand-mère, de sa mère et les siennes.

En empruntant le vers d’Apollinaire pour son titre, Marie-Aude Murail s’approprie  son panthéon familial et le fait vibrer. Avec son ton bien à elle, qui faisait déjà des merveilles en littérature jeunesse, elle évoque sa famille et les relations intimes qui se nouent, se tendent et résistent. Les couples décrits, celui de ses grands-parents, celui de ses parents, et le sien, sont complexes et ambigus. La dernière partie, où elle revisite ses journaux d’enfance et d’adolescence, est une curieuse confrontation avec son passé et son moi d’autrefois. Une belle et drôle de réflexion sur l’existence.

L’iconoclaste – 20 €

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu