Archives par mot-clé : amitié

LA FILLE QUI BRULE – Claire Messud

La fille qui brule claire messud
Claire Messud souffle sur les braises de l’adolescence.

Julia connaît Cassie depuis le premier jour de maternelle, et leur amitié est évidente, jusqu’à leur arrivée au collège. Julia revisite cette relation, dont le point culminant a été cet été avant de devenir collégiennes, et la découverte d’un bâtiment abandonné, ancienne demeure cossue devenu pavillon psychiatrique. L’atmosphère brûlante du mois d’août précède un lent délitement de leur complicité, que Julia sonde pour mieux comprendre. La distance qui se crée entre elles à l’adolescence est évoquée par touches, sans heurts, jusqu’au retour dans ce bâtiment désaffecté.

Claire Messud excelle à dépeindre cette histoire d’amitié et à le nimber d’un climat d’étrangeté. La sortie de l’enfance est une déception, une perte irrécupérable : le monde des adultes, avec ses rivalités, l’arrivée d’un beau-père, la difficulté du jeu social et de ses inégalités est décrit sur un ton mélancolique, avec une lente et obsédante montée narrative.

Traduit de l’anglais (E.-U.) par France Camus-Pichon.

Gallimard – 20€

LE GRAND SAUT – FLORENCE HINCKEL

 

 

Nos six adolescents viennent de décrocher le bac et  font leurs premiers pas d’étudiants. Quatre d’entre eux quittent le sud et se retrouvent en colocation à Paris. Le doute succède à l’enthousiasme : ont-ils fait le bon choix d’orientation ? Les filières choisies peuvent-elles déboucher sur quelque chose de concret ? La capitale saura-t-elle les récompenser des efforts consentis ? Sont-ils suffisamment armés pour quitter le giron familial ? Leur amitié résistera-t-elle à l’épreuve de la colocation ? Aux problèmes d’argent ?
Alex, resté à Marseille suite à l’accident traité dans le premier tome de la trilogie, n’est pas non plus épargné par les remises en question. C’est son psychiatre, contre toute attente, qui va finalement lui venir en aide.
Quant au sixième protagoniste, il va falloir s’armer de patience pour découvrir ce qu’il est devenu. Il disparaît à la fin du deuxième tome, laissant simplement un message à ses amis les enjoignant à lui faire confiance et à ne pas se soucier de lui. Il promet de donner de ses nouvelles plus tard. La surprise est de taille !

C’est avec beaucoup de plaisir que l’on retrouve la joyeuse bande de Florence Hinckel.  Le troisième et dernier tome du Grand Saut est un régal. Nous sommes heureux de voir comment les personnages évoluent au fil des romans, comment leurs rêves s’inscrivent dans leur quotidien, tout naturellement ou au chausse-pied, qu’importe ! Ce qui compte c’est qu’ils essaient. Et l’amitié qui les lie les uns aux autres nous fait du bien à nous lecteurs.

Profitez des vacances pour lire les trois tomes !

Éditions Nathan  – 16.95 €

CARL ET ELSA S’ECHAPPENT & CARL ET ELSA PRENNENT LE LARGE – Jenny Westin Verona & Jesus Verona

carl et elsa prennent le large
Les pieds dans l’eau…
Carl et elsa s'échappent
… ou la tête dans les arbres.

Carl et Elsa sont une attachante paire de héros : on les suit lors de leurs jeux, dans le jardin et à la plage, lorsqu’ils échappent à la vigilance des adultes et s’enfoncent avec délice dans leur univers imaginaire. Ils construisent une cabane dans la jungle sous le regard d’un crocodile et d’un loup dans le jardin de Carl, puis fabriquent un piège sur la plage préférée d’Elsa. Ils se disputent, prennent peur, font des rencontres inattendues  et vivent de grandes aventures avant de retrouver le chemin du réel (et du goûter…). Les textes et les dessins rendent joliment les fantaisies enfantines, et les décors sont délicatement ouvragés, peuplés d’animaux, de fleurs, de plantes colorées. Un très beau moment de lecture à partager avec les petits.

Traduit du suédois par Marie Valera.

Cambourakis – 14€

HORS PISTE – SOPHIE ADRIANSEN

Marion a 14 ans. Ses parents l’ont inscrite, comme tous les ans, à une colo de ski. Mais en bonne adolescente, elle rechigne à y aller. Parce qu’elle préférerait rester avec ses copines, préparer la fête qui aura lieu à son retour et où elle reverra Grégory et où elle pourra peut-être le reconquérir. Et surtout parce que pendant cette semaine de colonie-punition, les téléphones portables sont interdits et qu’en plus d’être tenue à distance de ses copines du collège, elle sera également tenue à distance des derniers potins.
Premier jour : elle observe ses co-détenus, ignorant ce que cette semaine va lui apporter. Les jours suivants, allant de surprise en surprise, Marion finit par arrêter de bouder et par apprécier ses vacances. Et même se dire que la semaine est trop vite passée !

Quel bonheur de retrouver le personnage de Marion ! Nous l’avions laissée amoureuse à la fin des Grandes Jambes, on la retrouve à l’âge des premières fois, toujours aussi drôle et maladroite. Touchante et juste, grâce aux mots de Sophie Adriansen.

Cerise sur le gâteau : dans ce roman, il est aussi question de la folie meurtrière des extrémistes et des attentats et pour en parler, l’auteur passe par les chansons. Je vous invite à aller faire un tour sur la Play list du livre !  Un autre roman de Sophie Adriansen est sorti chez Nathan ce mois-ci aussi. Beaucoup moins léger, il s’intitule Lise et les hirondelles et met en scène une jeune fille juive dont la famille va être déportée en 1942 lors de la rafle du Vél d’Hiv.

Éditions Slalom – 10.90 euros

GARY COOK T.1: LE PONT DES OUBLIES – ANTOINE JAUNIN ET ROMAIN QUIROT

illustrations de Tierno Beauregard

Gary est un garçon de 15 ans ordinaire qui vit seul avec son père avec qui la communication est difficile. Il passe le plus clair de son temps sur un bateau avec sa bande de potes pêchant d’étranges poissons qu’il revendent pour se faire de l’argent de poche.
Le hic? Gary est né et a grandi sous Le pont des oubliés, un des derniers refuges d’une Terre condamnée.
Les parties de pêche avec les copains sont aussi un moyen d’oublier la morosité ambiante et pour cause: Gary n’a jamais vu le ciel bleu! Un voile de nuages gris et épais recouvre la voûte céleste en permanence.
En nous emmenant dans son quotidien d’oublié, Gary va petit à petit lever le mystère sur ce qui a pu détruire la Terre. Que sont devenus les autres habitants de la planète? Où est partie sa mère, disparue depuis des années?
Alors que des navettes Deucalion quittent régulièrement la Terre pour sauver les quelques privilégiés qui sont à bord, notre héros se prend à rêver d’ailleurs.

Antoine Jaunin et Romain Quirot signent à quatre mains un joli premier roman, annonçant une série prometteuse. Ils y soulèvent des questionnements profonds sur la famille, les classes sociales et l’écologie.
Les personnages sont attachants pour les uns, détestables pour les autres mais tous forment une galerie de portraits très fouillée.
L’univers du roman est riche et plein de petits détails ajoutant du réalisme et du mystère. Une belle histoire d’amitié vient illuminer une ambiance de fin du monde brumeuse et sombre.

Avec un style très visuel, ce roman saura séduire les amateurs de science fiction et d’aventure.

Pour les plus curieux, il existe même une bande annonce du livre à visionner ci-dessous:

Dès 12 ans.

Editions Nathan – 17,95€

SILENCE RADIO – ALICE OSEMAN

Frances est une jeune fille solitaire et discrète, qui ne vit presque que pour ses études :  elle est dans les premiers de sa classe et aussi représentante des élèves. Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’intégrer la prestigieuse faculté de Cambridge. Derrière la façade de fille sérieuse et parfaite, Frances est aussi une jeune fille passionnée par le dessin, qui apprécie les tenues excentriques,  et qui suit avec avidité, Universe City, une web série diffusée sur Youtube. Mais Frances n’a jamais osé se montrer telle qu’elle est, de peur de se faire rejeter.

Un jour, elle reçoit un mail de la part du créateur de Universe City, Silence Radio. Il a vu les dessins qu’elle a faits de la série et lui demande d’en devenir l’illustratrice. La jeune fille n’en revient pas. Le soir même, Frances se retrouve en boîte de nuit avec des amis et rencontre Aled, son voisin d’en face, un garçon timide et discret. Frances découvre, par hasard, que ce dernier n’est autre que Silence Radio, l’auteur de la série qu’elle adore. Elle décide alors de le raccompagner chez lui et de lui demander quelques explications …

Un roman très touchant sur la quête identité. En apprenant à se connaître davantage, Frances va s’épanouir, grandir et assumer toutes les facettes de sa personnalité. Une histoire pleine de réflexions, sur nos choix et nos envies, qui aborde des thématiques actuelles, comme le harcèlement scolaire, la différence ou l’exclusion.

Dès 13 ans

Traduit de l’anglais par Anne Guitton

Nathan – 16.95 €

Comment (bien) rater ses vacances & suites – Anne Percin

Maxime Mainard est le héros plus qu’attachant d’une série de romans dont le quatrième opus vient de paraître : après Comment (bien) rater ses vacances, il y eut Comment (bien) gérer sa love story, puis Comment devenir une rock star (ou pas), et enfin le petit dernier Comment maximiser (enfin) ses vacances. Tout commence en banlieue parisienne, après le bac français : les parents de Maxime partent faire le GR20 et sa petite soeur va dans une colo poney. Il va donc rester chez sa grand-mère pour l’été : de quoi le ravir, vu la complicité qui les unit. Vous ferez au passage la connaissance de ses potes Kevin, au verbe fleuri, et Alexandra, partenaire idéale de jeux vidéos et tout autre délire. Sauf que rien ne se passe comme prévu, et que Maxime devra côtoyer le service d’urgences du Kremlin-Bicêtre, les flics et appeler à l’aide un oncle surnommé « Tonton déprimos ». Et accessoirement céder à ce qu’il appelle les « dindonneries », c’est-à-dire tomber amoureux…

Quatre volumes pour suivre pendant un an la vie de cet ado, qui se passionne pour l’économie et la musique, qui a de l’énergie à revendre, le sens de l’amitié et de la famille chevillé au corps, et un don inné pour la nouvelle cuisine : Maxime est formidable, un ado à l’humour ravageur et contagieux, qui mène sa barque de potes dans de beaux draps et avec entrain. On applaudit à tout rompre et on en redemande !

Editions du Rouergue – tomes 1  & 2 13,50€, tome 3 14,50€, tome 4 14,90€

LA MARCHE ROYALE – Andreas Latzko

Nos amis de La Dernière Goutte nous proposent de découvrir un véritable petit bijou qu’on doit à l’écrivain austro-hongrois d’expression allemande Andreas Latzko (1876-1943).

La marche royale fait le récit de la rencontre entre deux hommes, un Italien et un Allemand, au sortir de la première guerre mondiale. Un artisan, un ouvrier happés par le  conflit, qui combattirent dans deux camps ennemis et qu’une quête identique amène à se trouver. Naît une amitié forte, immédiate entre ces deux hommes mutilés, abîmés par la guerre. Un grand récit humaniste, court mais intense qui dit l’horreur de la guerre et de la passion nationaliste. Poignant et superbe !

Traduit de l’allemand par Nathalie Eberhardt

Editions La dernière goutte – 10 euros

UNE SÉLECTION DE MANGAS POUR LA NOUVELLE ANNÉE

MY HERO ACADEMIA / KOHEI HORIKOSHI

Izuku Midoriya vit dans un monde où la majeure partie de la population possède un superpouvoir. Izuku est une des rares personnes qui n’en possède pas. Cependant, il a un rêve : devenir un super héros et intègrer Yuei, la « hero academia ». Le jour où il croise la route de son héros favori, All Might, le destin d’Izuku va prendre un tournant décisif ! Et s’il pouvait enfin réaliser son rêve ?

Amitié, combats et dépassement de soi, tous les éléments sont réunis pour vous faire vivre des aventures exaltantes. Dès 9 ans

Ki-oon – 6.60€

A L’ASSAUT DU ROI / MINORI KIGUCHI ET TAKAHIRO WAKAMASTU

Ippei rêve de vivre de grandes aventures et de devenir un héros plus tard. Pourtant tous ses camarades se moquent de lui. Quand Hime, une nouvelle élève, lui fait découvrir les échecs, c’est un monde fantastique qui s’offre à Ippei, rempli de batailles qui n’existent que sur ce plateau, où les pièces prennent vie et s’affrontent fièrement. Ippei a pris sa décision, il va devenir le plus grand joueur d’échecs du Japon !

Découvrez les échecs sous un nouveau jour à travers les fabuleux combats  d’Ippei. Dès 8 ans

Kana – 6.85€

LILLI, LA FILLETTE QUI MURMURE A L’OREILLE DES ANIMAUX / YATOYANIWA ET KOMAGATA

Lilli a un don, elle peut parler aux animaux et faire éclore les fleurs. A cause de cela, elle a dû déménager plusieurs fois. Arrivant dans sa nouvelle école, elle va tout faire pour cacher son pouvoir. Malgré ses efforts, les élèves la trouvent étrange et la mettent à l’écart. Cependant, elle va se lier d’amitié avec son voisin, Isaïah, qui cache lui aussi un grand secret. Un jour tout bascule, le professeur leur annonce que la sortie de classe se fera au zoo !

Suivez la parcours de Lilli, une jeune fille très courageuse et attachante, qui va tout faire pour se faire accepter des autres. Dès 8 ans.

Nobi Nobi – 6.95€

LE GRAND SAUT – Florence Hinckel

On saute à pieds joints avec ces 6 personnages !

Faites connaissance avec une bande de copains qui se connaissent depuis le jour de leur entrée au collège. Iris est une fringante ado, avec du répondant et une foule d’idées originales ; Rébecca sait jouer de son charme, sauf avec ses parents ; Paul sait trop bien, donc très mal, s’y prendre avec les filles ; Sam cache derrière un humour détonnant ses complexes ; Marion se pose des milliers de questions après une rupture amoureuse inattendue ; Alex fait plaisir à ses parents et joue les garçons sérieux… Leur amitié indéfectible va devoir affronter l’année de Terminale et ses multiples aléas.

Secrets de famille, désirs inavoués qui se révèlent, interdits piétinés… Florence Hinckel multiplie les péripéties et fait de ce roman adolescent un très beau concentré d’humanité. On suit le feuilleton de cette petite bande bien attachante avec beaucoup de plaisir. Une bonne dose de suspense à la fin du récit vous fera trépigner d’impatience : vivement la suite…

Nathan – 16,95€