UN CHIEN MORT APRES LUI – Jean Rolin

Partager sur facebook
Facebook

chien mort Lors de voyages au Sud Liban, en Russie, en Thaïlande, au Mexique, Jean Rolin observe les chiens errants. Tantôt détective, il cherche les causes, les conséquences de leur apparition, décrit les comportements des ces chiens et des nos semblables face à eux, tantôt peintre, il dresse le tableau de morceaux de villes désolés où le chien féral ou ensauvagé est le motif récurrent. L’ensemble est passionnant : dans des villes où la guerre ou la déliquescence sociale fait des ravages, ces chiens apparaissent dans les périphéries au côté d’une humanité déchue. Ils inspirent autant la pitié que la peur et sont la métaphore d’un monde qui retourne à l’état sauvage.

P.O.L. – 20 €

Pour poursuivre la lecture