SANCTUAIRES ARDENTS & SOUS LE CHARME DE LILLIAN DAWES – Katherine Mosby

Partager sur facebook
Facebook

sanstuaires ardentssous le charmeMalgré une parution postérieure, Sanctuaires ardents se déroule avant Sous le charme de Lillian Dawes ; le premier commence dans les années 20, à Winsville, en Virginie, où le meilleur parti de la ville, Willard Daniels, installe sa charmante épouse, Vienna, newyorkaise cultivée, dans son domaine. Mais le mariage tourne court, Willard fuit et laisse Vienna avec leurs deux enfants. L’hostilité des gens du cru ne vient pourtant pas à bout des excentricités de Vienna, qui parle aux arbres, rédige une épopée et élève ses enfants comme bon lui semble. Le roman est centré sur ce personnage captivant de belle originale. Sous le charme de Lillian Dawes est dans le sillage du premier, mais nous sommes à New York dans les années 50, où un jeune garçon de bonne famille se retrouve dans les milieux bohèmes et fait la rencontre de Lillian Dawes, personnage aussi séduisant que mystérieux.
Ces deux opus sont un plaisir à lire, du romanesque (dans le bon sens du terme), avec ce qu’il faut d’émois et de coups de théâtre. Katherine Mosby a le chic pour vous dessiner des personnages envoûtants, les premiers rôles comme les seconds, et vous apprécierez sans doute son humour sophistiqué. Mention spéciale pour Tante Lavinia et son chien M. Phibbs, qui font d’ailleurs l’objet du troisième roman de l’auteur, pas encore traduit.

Sanctuaires Ardents, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Cécile Arnaud, Quai Voltaire – 23 €

Sous le charme de Lillian Dawes, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Cécile Arnaud, Folio – 6,60 €

Pour poursuivre la lecture