PUNK ROCK & MOBILE HOMES – Derf Backderf

Partager sur facebook
Facebook

mobile Derf Backderf revient avec une nouvelle histoire d’ado, moins flippant que le serial-killer Dahmer, mais tout de même un tantinet borderline : l’autoproclamé BARON. Nous sommes à Akron, Ohio, à la charnière des années 80. Otto, alias Le Baron, est en terminale où il est la tête de turc préférée des petites frappes du lycée, malgré sa grande taille et son physique impressionnant. Sa manière bizarre de se comporter, son vocabulaire ampoulé et le fait qu’il parle de lui à la 3ème personne (“le baron dit que… le baron pense que…” ne fait rien pour arranger les choses. A Akron, ville moyenne des Etats-Unis frappée par la crise, centre de manufacture de pneus, on ne goûte guère la fantaisie. Encore que… Par le fait du hasard, la ville a vu naître le groupe Devö et Chrissie Hynde. Sur les traces de ces icônes va se développer une scène punk/new wave sans équivalent aux Etats-Unis. D’autant qu’une salle de concert, The Bank ouvre, qui va accueillir tout ce que le rock européen et/ou underground compte de pointures. Cela dans une Amérique où le paysage musical est dominé par les “supergroupes”, le hard FM ou la rock progressif tendance pompier (pléonasme !).

Grâce à son bagoût sa personnalité hors du commun et l’attention que lui prête la taulière, Le Baron va devenir une personnalité centrale du lieu et le proche des différents groupes et chanteurs qui passeront à The Bank. Dans les pages de Punk Rock & mobile homes, on croisera ainsi Klaus Nomi, le Clash et les Ramones, la chanteuse des Plasmatics, Ian Dury ou encore Lester Bangs, le mythique Rok Critic tous héros d’aventures aussi savoureuses qu’improbables.

Inspirée pour partie (laquelle ?) de l’histoire personnelle du dessinateur, l’album est hilarant de bout en bout sans pour autant tomber dans la pochade facile. Le personnage du Baron est extrêmement touchant et il y a d’excellentes trouvailles, au premier rang desquelles l’oncle Elmo, vieux pochard propriétaire du parc de mobil-homes où vit le Baron, et punk avant l’heure.

Punk rock & mobile homes sort le 15 février prochain. Précipitez-vous !

Editions ça & la – 19 euros

Pour poursuivre la lecture