PROFANES – Jeanne Benameur

Partager sur facebook
Facebook

profanesOctave Lassalle dresse un bilan de sa vie. Cet ancien chirurgien à la carrière irréprochable ne s’est jamais complètement remis du décès brutal de sa fille. Une solution originale s’impose alors à lui : il embauche quatre personnes d’horizons divers pour s’occuper de lui. Elles devront, chaque jour à tour de rôle, venir dans sa maison et partager quelque chose avec lui. Le matin, Marc aura entre autres pour mission l’entretien du jardin, en début d’après-midi, Hélène prendra le relais et devra se charger de la reproduction du portrait de sa fille à partir d’une photo, Yolande ensuite s’atèlera au rangement et au tri des placards et enfin Béatrice veillera sur lui la nuit. Se construit alors une belle osmose entre ces cinq personnes qui vont petit à petit sans le vouloir et sans le savoir s’apporter mutuellement. Octave Lassale va grâce à ses nouveaux pensionnaires avoir le courage et la force d’avancer et de s’autoriser des choses qui lui paraissaient impossibles voire insurmontables. Il va aussi s’interroger sur la vie et la mort, son intérêt pour les portraits du Fayoum ou sa lecture quotidienne de l’Ecclésiaste ne sont peut-être pas anodins. Ses quatre “aides”, quant à elles, verront aussi la vie autrement, car chacune ont un point commun, elles cachent en elle une blessure profonde…

Jeanne Benameur signe ici un très beau roman que l’on savoure de la première à la dernière page. L’écriture, l’histoire, le sujet… tout est maîtrisé et confère au roman un côté sacré. Une lecture vraiment marquante.

Editions Actes Sud – 20 €

Pour poursuivre la lecture