PETITE SOEUR, MON AMOUR – Joyce Carol Oates

Partager sur facebook
Facebook

oates Qui a assassiné Bliss, mini championne de patinage sur glace et chouchou des media ? Joyce Carol Oates s’empare ici d’un fait divers qui passionna l’opinion publique étasunienne il y a une quinzaine d’années. Elle ne cherche cependant pas à conduire une enquête, le meurtre de cette gamine servant de prétexte pour nous offrir une plongée en apnée dans une certaine “upper middle class” américaine.

Pression énorme exercée sur les enfants, culte de l’argent et de la réussite matérielle, vie sociale réduite à la seule volonté de paraître… Ce récit étouffant est mené à la première personne, et c’est Skyler – le frère ainé de Bliss – qui parle. Bousillé lui-même par le drame et son éducation, ce garçon brillant mais asocial porte un regard sans aménité sur sa vie familiale.

J’ai rarement terminé un livre avec un tel sentiment de malaise. “Petite soeur…” est un roman poisseux et étouffant, une lecture marquante à défaut d’être une lecture récréative.

Traduit de l’anglais (E.U.A) par Claude Seban Editions Philippe Rey – 24 euros

Pour poursuivre la lecture