PAS DE SAISON POUR L’ENFER – Kent Anderson

Partager sur facebook
Facebook

,ANDERSON Kent Anderson a toujours été un rebelle et un provocateur. Le jour où il reçoit sa feuille de mobilisation pour le Vietnam, il n’est pas question pour lui de laisser d’autres lui dicter sa conduite. Plutôt que de passer au Canada, il opte pour une solution extrême : devancer l’appel et s’engager dans les forces spéciales, une unité d’élite qui combat en première ligne. il passera en tout deux années au Vietnam et en tirera un roman mythique mettant en scène son alter ego de fiction, le sergent Hanson (Sympathy for the devil, réédité en juin prochain par Gallimard). Un deuxième roman suivra, autour des aventures de Anderson/Hanson dans la police (Les chiens de la nuit), et depuis plus rien. Quelques articles, des nouvelles dans des anthologies mais rien de traduit en Français.

Les éditions 13ème note ont eu l’excellente idée de retrouver la piste de Kent Anderson, pour s’apercevoir que ce dernier n’avait jamais cessé d’écrire. Ce recueil regroupe des récits et des textes de fiction courant sur une quinzaine d’années, ce qui rend l’ouvrage extrêmement intéressant puisqu’on suit l’évolution d’un auteur mais aussi d’un homme. C’est peu dire qu’Anderson a été marqué à vie par son expérience au Vietnam. Son parcours ultérieur en témoigne. Flic, prof d’université, à l’occasion scénariste pour Hollywood, le comportement parfois étrange et borderline de Kent Anderson lui a souvent valu l’incompréhension de ses pairs. Kent Anderson vit aujourd’hui à la campagne et s’occupe de chevaux, un mode de vie qui lui procure un certain apaisement. Lire Pas de saison pour l’enfer est une excellente manière de faire connaissance avec l’écriture de Kent Anderson, en attendant la réédition de Sympathy for the devil et la parution d’un prochain roman que l’on espère pour l’année prochaine.

traduit de l’anglais (E.U.A) par Nathalie Bru

13è Note édiitons – 23 euros

Pour poursuivre la lecture