MES SEULS DIEUX – Anjana Appachana

Partager sur facebook
Facebook

APPACHANA Les éditions Zulma viennent de lancer leur propre collection de poche, aussi jolie que les grands formats… mais à un prix de poche. Premiers titres à ouvrir le bal, El ultimo lector de David Toscana qu’on avait beaucoup aimé lors de sa sortie en 2009, et ce titre d’Anjana Appachana, que je découvre à cette occasion.

Mes seuls Dieux est un recueil de huit nouvelles qui nous plonge dans l’Inde contemporaine. La plupart des nouvelles mettent en scène des personnages féminins issues de la classe moyenne. Etudiantes, femmes actives, jeunes épouses… les héroïnes d’Anjana Appachana doivent trouver leur place dans une société qui se modernise à grande vitesse mais sur laquelle continue à peser le joug patriarchal. Les deux nouvelles qui ouvrent le recueil m’ont moins convaincu que les suivantes, mais Sharmaji, la troisième, est un véritable petit bijou d’humour. Sharmaji, employé de bureau aussi fainéant que fin dialectitien, pousse la paresse à la hauteur d’un art. Changement d’ambiance avec Prophétie, la nouvelle qui lui succède, le texte le plus noir et sans doute le plus fort du recueil. Une bonne claque…

Traduit de l’anglais (Inde) par Alain Porte

Editions Zulma – 8.95 euros

Pour poursuivre la lecture