MAUVAIS GENRE – Chloé Cruchaudet

Partager sur facebook
Facebook

GENRE Gros coup de coeur pour cet album et je fais le pari que je serai pas le seul. Très beau graphisme, mise en couleur impeccable et une histoire qui sort vraiment du commun. Nous sommes en 1915. Paul est parti sur le front, juste après son mariage avec Louise. Blessé, il choisit de s’enfuir de l’hôpital et de déserter plutôt que devoir retourner sur le front. Evidemment, il lui faut se cacher. Les mois passent, Paul s’ennuie ferme et a un peu tendance à forcer sur la bouteille.

Une nuit, ne supportant plus d’être enfermé, il endosse la robe de sa femme et sort dans la rue, travesti. Etrange sentiment de liberté, impression de revivre. Paul va très vite prendre goût à ces escapades, perfectionner son déguisement et se travestir complètement. Pendant une dizaine d’année (jusqu’à l’amnistie des déserteurs, en fait) Louise et Paul vont vivre ensemble au grand jour sous l’identité de Louise et Suzanne. Deux “copines” qui travaillent et habitent ensemble. Cette situation quelque peu particulière va forcément perturber l’identité du couple, la personnalité de Paul/Suzanne, la relation à l’intérieur du couple et sa sexualité. Le retour “à la normale”, une fois l’amnistie prononcée, aura des conséquences tragiques.

Inspiré d’une histoire réelle, déjà relatée par Fabrice Virgili et Danièle Voldman (La garçonne et l’assassin, payot) Mauvais Genre est un album très fort qui devrait enthousiasmer bon nombre d’amateurs de romans graphiques. A mon avis, le “hit BD” de la fin de cette année.

Delcourt – 18.95 euros.

Pour poursuivre la lecture

Fermer le menu