MARTHA JANE CANNARY – Matthieu Blanchin & Christian Perrissin

Partager sur facebook
Facebook

marthaEnfin le dernier volet de Martha Jane Cannary! Sur trois albums, Matthieu Blanchin et Christian Perrissin racontent la vie de cette femme qu’on appelait Calamity Jane, et c’est bougrement passionnant. Même les rétifs aux westerns y prendront plaisir : loin des mythes hollywoodiens, on atterrit en plein dans l’histoire populaire des Etats-Unis : le récit de ces migrants qui traversaient l’Atlantique pour se perdre dans les grandes prairies, les campagnes militaires contre les indiens, les brutes qui se diluent dans le whisky. Et au milieu de ce capharnaüm, Martha Jane Cannary apparaît comme une figure ambiguë, mais totale, de la liberté. Elle fuit sa famille, se travestit, travaille comme elle l’entend, boit ce qu’elle veut. Elle défend âprement son droit à n’en faire qu’à sa tête, au prix de nombreux sacrifices. Le dessin s’empare des paysages de l’Ouest et y fait virevolter les personnages, petites silhouettes perdues dans l’immensité ou trognes remarquables. C’est tout bonnement sensationnel.

Futuropolis – 22,25 & 22,50 €

Pour poursuivre la lecture