LITTLE SISTER / BENOIT SEVERAC

Partager sur facebook
Facebook

little sisterLena Rodriguez a seize ans et un passé lourd à porter. Quatre ans plus tôt, une photo de son grand frère a été diffusée au J.T., entouré de terroristes revendiquant l’exécution d’un journaliste français. Ivan, censé être en Angleterre s’avère être parti en Syrie pour rejoindre un groupuscule extrémiste. Sa famille a été contrainte de déménager et de changer d’identité pour assurer sa sécurité.
Pour Lena, c’est l’incompréhension. Après la stupeur, la confusion, la honte, la perte de son frère malgré tout, elle perd également ses amis toulousains, son insouciance et ses certitudes.
C’est elle qui prend la parole au début du roman ; elle exprime sa solitude dans la douleur et s’efforce d’expliquer les sentiments qu’elle semble ne pas partager avec ses parents, pourtant victimes comme elle de la radicalisation du frère ou du fils. Eux sont anéantis tandis qu’elle se révolte et attend une explication rationnelle à un embrigadement qui la dépasse.
Le signe qu’elle attendait lui parvient par le biais d’une lettre adressée à Théo, l’ex meilleur ami d’Ivan. Le grand frère lui donne rendez-vous en Espagne, d’où la famille est originaire. L’impatience et l’espoir de la jeune fille lui ôtent toute prudence et elle se jette dans la gueule du loup.
C’est là que la construction du roman est géniale car cette seconde partie, où l’action supplante l’introspection, est racontée par Théo, qui a accompagné Lena à Cadaquès. Le jeune homme est plus âgé que Lena et porte un regard plus lucide sur les activités d’Ivan, même si son jugement ne s’affranchit pas totalement de l’amitié qu’il lui portait. Le dénouement, qui tarde à arriver et qui nous tient en haleine, nous est livré par un troisième protagoniste, compagnon de route des jeunes gens et ex opposant du régime franquiste.

Pari réussi pour Benoît Séverac qui arrive à tenir son sujet, pourtant délicat car tellement d’actualité – celui d’un jeune parti faire le djihad. Rythmée par le récit à trois voix, servie par la plume aguerrie de l’auteur, cette enquête bouscule les idées reçues sur un ton ni larmoyant ni moralisateur et nous donne en prime une leçon d’Histoire !
Little Sister est également un roman d’action où le suspense est bien tenu ; l’auteur n’en est pas à son coup d’essai et a écrit quelques policiers précédemment pour enfants et pour adultes.

Syros – 13.95 €

Pour poursuivre la lecture