LES VISAGES – Jesse Kellerman

Partager sur facebook
Facebook

visagesUn marchand d’art newyorkais découvre l’oeuvre dantesque d’un illustre inconnu : des milliers de dessins reliés les uns aux autres pour cartographier un monde intérieur troublé et troublant. Surtout quand un flic à la retraite fait le lien entre les dessins et une série de meurtres d’enfants non élucidés depuis les années 60. Une narration décalée, entre présent et passé (des interludes permettent la plongée dans une histoire familiale tout bonnement géniale), un narrateur à l’humour newyorkais et une intrigue fichtrement bien menée : Les Visages est un excellent polar, qui vous tiendra en haleine, autour de personnages mystérieux et complexes.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Julie Sibony.

Sonatine – 22 €

Pour poursuivre la lecture