LES REPONSES – Elizabeth Little

Partager sur facebook
Facebook
Un insupportable, et donc impeccable, personnage féminin pour un thriller qui se lit en une nuit.
Un insupportable, et donc impeccable, personnage féminin pour un thriller qui se lit en une nuit.

Janie Jenkins a tout pour déplaire, l’arrogance de la fille bien née, un don inné pour utiliser les autres et un goût immodéré de la vanne. Du pain béni pour les tabloïds, qui ne se priveront pas de l’enfoncer quand elle sera accusée du meurtre de sa mère, dont elle se défend difficilement car ce soir-là elle était bien trop saoule pour être un témoin fiable… Elle est donc reconnue coupable, et passe 10 ans en prison. Quand elle parvient à sortir, grâce à un vice de procédure, elle se lance dans une enquête incognito sur sa mère, si riche et si détestable. La voilà donc dans un petit village du Dakota du Sud, sur les traces d’un braquage qui s’est déroulé il y a 30 ans.

A l’image du personnage, vif et grinçant, l’intrigue vous embarque immédiatement. La cavale depuis la Californie jusque dans le Dakota est prenante, et se prolonge avec une bonne enquête dans le petit bourg paumé, à mille lieues des cercles huppés ou carcéraux qu’a fréquentés Janie. Tout cela fonctionne rudement bien, avec une résolution d’énigme bien vue. Et la conclusion grimaçante est réjouissante…

Traduit de l’anglais (Etats-unis) par Julie Sibony.

Sonatine – 21€

 

Pour poursuivre la lecture