LES MADONES D’ECHO PARK – Brando Skyhorse

Partager sur facebook
Facebook

madones de skyhorseEcho Park est un quartier de Los Angeles, qui connut son heure de gloire dans les années 20, avant que les studios de cinéma ne lui préfèrent Hollywood. Il est devenu le quartier d’adoption des migrants mexicains, un quartier pauvre et violent ; aujourd’hui il attire les convoitises des promoteurs immobiliers. En huit chapitres, centrés autour d’un petit groupe de personnages d’origine mexicaine, de différentes générations, Brando Skyhorse donne une vision vivante et mouvante de la ville. On se passionne pour ses personnages, en particulier ce couple mère-fille, qui est au coeur du roman. La composition en ricochet (le personnage secondaire d’un chapitre devient le personnage principal du suivant) multiplie les angles d’attaque de ces histoires, et retourne les personnages pour leur donner une profondeur inattendue. A l’arrière-plan du récit, il y a, par exemple, la caissière de la supérette, la jolie femme, qui fait tourner les têtes de tous les hommes, la maîtresse occasionnelle d’un bon nombre d’entre eux, et que cherche désespérément un homme qui vient de sortir de prison, qui voit à quel point les lieux ont changé, et qui se raccroche à ce souvenir. Un très beau premier roman.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Adèle Carasso.

L’olivier – 22 €

Pour poursuivre la lecture