LES LOIS DE LA FRONTIERE – Javier Cercas

Partager sur facebook
Facebook

frontieres La frontière du titre est celle qui dans les années 70 sépare la ville de Gérone des bidonvilles où vivent des familles venues du sud de l’Espagne chercher du travail dans la riche Catalogne. Ignacio, alias Le Binoclard, est un adolescent de la classe moyenne qui va traverser cette frontière à la faveur d’un été où il commettra tous les excès.

Après une année scolaire horrible où il fut victime d’un harcèlement constant de la part de ses anciens copains, le binoclard fait par hasard la connaissance de Zarco et de sa copine Tere, deux ados du bidonville. Attiré par le mystère et la confiance affichés par Zarco, amoureux peut-être de Tere, le Binoclard va bientôt accompagner la bande de Zarco dans ses mauvais coups. Vols à l’arraché, vols de voiture, cambriolages, braquages et hold-ups : c’est l’escalade jusqu’à l’arrestation de Zarco, arrestation à laquelle le Binoclard échappe par miracle.

Les années ont passé, le Binoclard est devenu un avocat prospère de Gérone, son ex camarade Zarco est un délinquant multirécidiviste, une sorte de mythe populaire. Leur chemin va se croiser à nouveau à la faveur du enième procès de Zarco où ce dernier demande au Binoclard d’assurer sa défense. L’occasion pour Ignacio de retrouver Tere et de revivre cet été 1978 qui a largement déterminé le reste de sa vie.

Les lois de la frontière est un roman passionnant, habilement construit qui nous transporte alternativement dans une Espagne à peine sortie du franquisme et dans le Gérone d’aujourd’hui. Cercas excelle à manier l’ambiguïté, la progression du récit suscitant plus de questions qu’elle n’apporte de réponses. Réflexion sur les premières années de l’Espagne post-franquiste, Les lois de la frontière est aussi un véritable thriller dont les 340 pages se dévorent d’une traite. C’est une excellente porte d’entrée à l’oeuvre de Javier Cercas, ce nouveau “Grand d’Espagne”.

Traduit de l’espagnol par Elisabeth Beyer et Aleksandar Grujicic

Actes Sud – 23 euros

Pour poursuivre la lecture