LES INDESIRABLES – Kiku Hughes

Partager sur facebook
Facebook

” C’est arrivé à ce moment là.

J’ai d’abord entendu la musique.

Quand j’ai rouvert les yeux, j’étais entourée d’une brume épaisse.

Qui a fini par se dissiper…”

Kiku, jeune nippo-américaine, ne connaît que vaguement l’histoire de sa famille et ne s’y intéresse pas vraiment. Mais lorsqu’elle fait un bond dans le temps et se retrouve en 1942 dans un camp de détention auprès de sa grand-mère, elle est contrainte de s’y confronter. Entre fiction et autobiographie, l’autrice nous embarque dans une quête identitaire saisissante, notamment grâce à des couleurs pastels qui contrastent avec la gravité du sujet, et à des planches minimalistes qui font écho aux éléments manquants dans l’histoire de Kiku.

18 euros – Rue de Sèvres

Pour poursuivre la lecture