LES EVAPORES – Thomas B. Reverdy

Partager sur facebook
Facebook

evaporesKazehiro écrit un dernier mot à son épouse avant de quitter le domicile conjugal définitivement. Il vivra désormais en marge de la société. Troublée par la disparition de son père, Yukiko décide de retourner au Japon après une dizaine d’années d’exil. Comme compagnon de route, elle choisit Richard B., son ex petit ami, un détective poète au chomage. Au-delà de la barrière de la langue, celui-ci se heurte aux traditions japonaises et surtout se trouve face à un phénomène très répandu, les évaporés. Les autorités n’enquêtent jamais, on les laisse vivre et travailler clandestinement dans des quartiers pauvres et mal famés.
En parallèle de cette enquête improvisée, on suit Kazé dans sa nouvelle vie, et surtout sa rencontre avec Akaïnu, un jeune adolescent qui a fui sa ville natale après le passage du tsunami.

A travers ces quatre personnages, Thomas B. Reverdy décrit un Japon contemporain de manière réaliste : l’après Fukushima, la décennie perdue, les évaporés, les Yakusas… Grâce à un séjour à Kyoto, l’auteur réussit à retranscrire la complexité de ce pays à la fois beau et meurtri. Le clin d’oeil à Richard Brautigan, un poète américain qui avait résidé au Japon dans les années 70, apporte une touche pittoresque à ce faux polar. Un beau roman sur toutes ces personnes qui disparaissent un jour.

Editions Flammarion – 19 €

Un reportage photo sur les évaporés du Japon : ici.

Pour poursuivre la lecture