LE CLUB – Leonard Michaels

Partager sur facebook
Facebook

clubA Berkeley, dans les années 70, un groupe d’hommes, psy, prof, ou avocat, se retrouve pour passer la soirée entre soi, à l’instar de leurs femmes et leurs groupes de parole. Ces hommes boivent et causent : on y parle de femmes et d’amour. Mi-porcs, mi-poètes, ils racontent au travers d’anecdotes la difficulté des rapports hommes-femmes. Leurs échanges mélangent provocation et désillusion. L’auteur du remarquable Sylvia (publié l’an passé chez le même éditeur) évite néanmoins les clichés, ou la vulgarité, et préfère évoquer les silences, les quiproquo, les choix hasardeux. L’humour caustique de Leonard Michaels côtoie une douce mélancolie, et ce court texte vous reste longtemps en tête.

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy.

Bourgois – 13 €

Pour poursuivre la lecture