LA-HAUT, TOUT EST CALME – Gerbrand Bakker

Partager sur facebook
Facebook

TOUT EST CALMEA l’âge de 55 ans, Helmer se sent enfin prêt : il aménage différemment les pièces de sa maison, déplace son père grabataire dans son ancienne chambre, jette tout ce qui est inutile…
Lui qui rêvait de littérature se retrouve très vite fermier. Cette place aurait dû être celle de Henk, son frère jumeau, décédé très jeune dans un accident de la route. Il a donc passé sa vie, seul, à s’occuper de ses brebis et de ses vaches, dans une propriété au nord de la hollande, figée dans le temps, où rien n’a changé depuis trente-cinq ans, sauf l’acquisition de deux ânes ! Contraint chaque jour de s’occuper de la traite, il n’a jamais quitté sa propriété et rêve de visiter le Danemark. Un jour, il reçoit une lettre de Riet, qui aurait dû être sa belle-soeur. Elle lui demande de s’occuper de son fils quelques temps à la ferme. Il se retrouve alors avec ce jeune homme, nommé Henk comme son frère…

Ce premier roman raconte la vie d’un homme solitaire, totalement incompris de son père, il n’est pas malheureux, mais il n’est pas heureux non plus : un homme qui prend enfin sa vie en main, à la recherche du bonheur tout simplement.
Un très beau texte, qui dégage une certaine sérénité, où tout est calme, du titre au style, même la région où se déroule l’histoire est apaisante. C’est vraiment très réussi !

(traduit du néerlandais par Bertrand Abraham)

Editions Gallimard – 21,90 €

Pour poursuivre la lecture