LA DÉSOLATION – Appollo & Christophe Gaultier

Partager sur facebook
Facebook

Evariste fuit la Réunion et une histoire d’amour malheureuse. Sous un faux nom, il embarque pour le bout du monde, l’île de la Désolation, l’un des surnoms de Kerguelen. Sur le bateau, entre scientifiques prétentieux et touristes VIP, il trouve difficilement sa place : pas vraiment “la croisière s’amuse”… En arrivant à destination, il va faire des découvertes plus que déroutantes.

Un personnage désabusé dans un lieu inaccessible : ce voyage au bout de l’enfer pousse l’humanité dans ses limites. L’intrigue est troublante (je ne vous en ai pas dit le tiers, histoire de préserver l’excellente surprise de ce scénario) et vous aurez du mal à ne pas vous laisser happer pas cette atmosphère âpre. Le décor, grâce au trait noir et dense de Christophe Gaultier et aux superbes couleurs, donnent à voir tout le grandiose et l’inquiétant de ces terres australes.

Dargaud – 22,50 €

Pour poursuivre la lecture