LA DERNIERE DANSE – Victoria Hislop

Partager sur facebook
Facebook

derniere danseAu cours d’une escapade à Grenade, Sonia, entraînée par sa meilleure amie, s’inscrit à des cours de danse. Elles apprennent au début la salsa, puis certains insistent pour découvrir une danse plus complexe, le flamenco. Entre les cours de danse et ses discussions animées avec Miguel, le cafetier du Barril, le week-end passe très vite. De retour à Londres, deux nouvelles accélèrent sa décision de repartir : une lettre amicale de Miguel et l’installation définitive de son amie à Grenade. Sonia retrouve alors avec joie ses rendez-vous quotidiens hors du temps avec le cafetier, qui ne cesse d’évoquer le passé de la ville. Une photo encadrée dans le café attire son attention, Miguel lui raconte alors l’histoire de Mercedes, une belle danseuse de flamenco.

Après la Crète dans L’Ile des oubliés et Thessalonique dans Le fil des souvenirs, Victoria Hislop choisit l’Espagne. Une dernière danse raconte la sombre histoire de la famille Ramirez pendant la guerre civile. Quatre enfants, quatre destins incroyables : Ignacio un jeune torrero qui démarre une carrière prometteuse ; Mercedes qui danse le flamenco depuis son plus jeune âge et qui séduit son public par sa technique et l’intensité de ses mouvements ; Emilio un guitariste poète fasciné par Garcia Lorca et enfin Antonio, un professeur idéaliste très pédagogue. L’auteur réussit une fois de plus à imaginer une histoire de famille passionnante avec un contexte historique fort, elle accorde d’ailleurs encore plus de place à l’Histoire, en détaillant la montée au pouvoir de Franco. Un roman qu’on lit pratiquement d’une traite, comme les précédents.

Editions Les escales – 21,50 €

Pour poursuivre la lecture