L’INVENTION DE LA VERITE – Marta Morazzoni

Partager sur facebook
Facebook

morazzoni On avait dit sur ce site tout le bien que l’on pensait de L’affaire Courrier de Marta Morazzoni à l’occasion de sa parution en 2008, et c’est donc avec beaucoup d’impatience qu’on guettait le prochain roman de l’écrivaine italienne. Attente récompensée par ce très joli texte, ou plus exactement ces textes, puisque L’invention de la vérité se structure en deux parties étroitement imbriquées, et qui se font écho. Les chapitres impairs content l’histoire de la création de la tapisserie de Bayeux, chef-d’oeuvre anonyme du Moyen-Age, par une reine du nord de la France et trois cents brodeuses venues de l’ensemble des provinces. Les chapitres pairs décrivent la dernière visite que fit le célèbre critique d’art britannique John Ruskin à la cathédrale d’Amiens, à la fin du XIXème siècle. Deux récits indépendants et qui se répondent, formant un subtil enchevêtrement, une toile que tisse Marta Morazzoni chapitre après chapitre dans une langue élégante et raffinée. L’invention de la Vérité est un roman difficile à résumer mais qui se laisse appréhender aisément. Laissez-vous conquérir par la petite musique de Marta Morazzoni !

Traduit par Marguerite Pozzoli

Actes Sud – 16 euros

Pour poursuivre la lecture