EN SOUVENIR D’ANDRE – Martin Winckler

Partager sur facebook
Facebook

souvenir andre Le narrateur possède un don. Celui de retenir chaque mot lu, chaque phrase prononcée mais il est aussi doué d’une hypersensibilité. Un don parfois difficile à assumer. Surtout quand on travaille depuis toujours dans le milieu hospitalier.
Un beau jour, André, un ancien collègue ayant remarqué sa sensibilité et sa gentillesse fait appel à lui pour l’aider à mourir avant que la maladie ne l’affaiblisse de trop pour pouvoir dire au revoir à sa femme et à sa famille. Il veut mourir quand il l’aura choisi. André lui demande à la fois une aide médicale mais aussi humaine (rester à ses côtés quand il décèdera). Avant de partir, André lui laisse des carnets de notes et de témoignages bien que le narrateur ne sache trop quoi en faire.
Suite au décès d’André, la rumeur circule vite et de nombreuses personnes du cercle hospitalier font appel à lui avant d’être totalement diminuées par la maladie et lui demandent de l’aide, un peu d’attention et de sincérité. Le narrateur prend soin avant toute chose de calmer leur douleur et de comprendre les personnes qu’il a face à lui.
Il vit difficilement toutes ces rencontres et son hypersensibilité lui pèse.
Et puis il tombe amoureux de la fille d’un de ceux qu’il a aidé, celle-ci comprenant son mal-être lui conseille de transformer les notes recueillies au fil du temps en un livre aux voix anonymes.

Un livre poignant, où le point de vue de celui qui soulage puis aide à mourir est parfois dur mais toujours très humain.

P.O.L – 16 €

Pour poursuivre la lecture