DIABLES AU PARADIS – Franco Di Mare

Partager sur facebook
Facebook

franco Carmine Cacciapuoti gagne sa vie en “faisant des livraisons” pour la mafia. En d’autres termes, il est tueur à gages. Ce léger détail mis à part, il mène une vie normale. A tel point que la jeune femme avec laquelle il vit le croit technico-commercial en informatique et ignore tout de sa réelle activité. Une histoire de mafieux à Naples, cela n’aurait rien de très original… si Carmine Cacciapuoti n’avait pas un profil très atypique. Gamin grandi dans la rue, il a échappé à la prison contrairement à Nicola, son copain et chef de bande de l’époque. L’arrestation de Nicola a d’ailleurs fait l’effet d’un électrochoc pour Carmine, qui a retrouvé le chemin de l’école. Ses facilités naturelles en ont fait un étudiant brillant dans le domaine qu’il a choisi : la linguistique. C’est certainement l’unique représentant de sa profession a avoir écrit une thèse. Sauf que son travail qu’il lui a été “volé” par son directeur de thèse qui l’a attribué à son fils. Profondément dépité, Carmine va retrouver Nicola sorti de prison, et travailler pour lui.

Roman habilement conçu, efficace et sans esbrouffe, Diables au paradis est aussi un très beau portrait de Naples, ville tour à tour superbe et crapuleuse. Un excellent roman noir à découvrir.

Traduit de l’italien par Marianne Faurobert

Editions Liana Levi – 19 euros

Pour poursuivre la lecture