CHRONIQUE D’UN MONDE DISPARU 1905 – 1906 – Waldemar Abegg & Boris Martin

Partager sur facebook
Facebook

abegg Waldemar Abegg est un jeune bourgeois prussien qui s’ennuie. Plutôt que de se trouver bêtement un travail pour s’occuper, il s’embarque pour un tour du monde, bardé d’appareils photos ! Nous sommes en 1905, Gilbert Trigano n’est même pas né, et le tourisme reste à inventer. (Je ne résiste pas au plaisir de citer cette définition exquise “le tourisme, c’est envoyer des gens qui seraient mieux chez eux dans des pays qui seraient mieux sans eux”, fermons la parenthèse). Abegg va voyager 18 mois, d’abord en Amérique puis en Extrême-Orient et rapporter des clichés absolument superbes. Boris Martin, reporter et travailleur humanitaire, nous fait revivre son voyage. Pour à peu près le même prix, c’est 100 coudées au-dessus des titouanlamazouneries dont on va vous abreuver en fin d’année.

Le Seuil – 40 €

Pour poursuivre la lecture