BARRACUDA – Christos Tsiolkas

Partager sur facebook
Facebook

barracudaDans une société australienne qui survalorise la réussite sportive et se révèle moins ouverte que l’image qu’elle cherche à véhiculer, Danny veut s’affranchir de sa condition de « petit métèque » des classes moyennes (une mère coiffeuse d’origine grecque, un père chauffeur de poids lourd) et s’imposer comme LE prochain grand champion de la natation australienne.

Ses performances sportives lui permettent d’intégrer le lycée huppé où les rejetons des classes supérieures lui font toucher du doigt tout ce qui le sépare de l’aristocratie anglo-saxonne invariablement promise au succès. Si cet ostracisme redouble la soif de succès de Danny, il renforce le sentiment de mal-être de l’adolescent.

Après La Gifle, qui a rencontré un grand succès critique et public, Tsiolkas poursuit son analyse de la société australienne et dénonce les maux qui la traversent : racisme, égoïsme et un nationalisme sportif pas si bon enfant que cela.

Barracuda s’articule autour d’une question centrale à laquelle Danny va mettre des années à répondre : est-ce qu’échouer le jour J pour quelques dixièmes de secondes signifie forcément échouer dans son existence ?

Barracuda est un roman âpre et passionnant de bout en bout, servi par une écriture forte et une construction originale qui ménage une certaine forme de suspense tout en esquissant progressivement le personnage complexe et attachant de Danny.

Traduit de l’anglais (Australie) par Jean-Luc Piningre

Belfond – 22 euros

Pour poursuivre la lecture