LA VIE EST UN TANGO – Lorenzo Lunar

Share on facebook
Facebook

LUNAR Lorenzo Lunar est cubain, il habite Santa Clara, une ville située à 200 kilomètres au sud-est de La Havane. C’est là qu’il ancre son histoire. Lecteur de polars habitué aux trafics internationaux et autres casses du siècle, tu découvriras ici des malversations de moindre ampleur puisque l’enquête tourne autour d’une contrebande de lunettes de soleil, enrichie il est vrai d’un meurtre ou deux.

On est ici à cent lieux du roman policier exotique, car sous couvert de polar, l’auteur nous propose un livre éminemment politique qui nous plonge au coeur d’une certaine réalité quotidienne, celles que connaissent les citoyens cubains lambda. Restrictions permanentes conduisant à divers trafics, tentation du dollar facile pour les jineteras qui gagnent en une semaine l’équivalent de plusieurs années de salaires d’un commissaire ou d’un toubib, petits arrangements généralisés avec la loi ce qui fait dire à l’un des protagonistes que si les règles édictées par le Parti s’appliquaient dans toute leur rigueur 90% de la population cubaine serait en prison…

La vie est un tango évite heureusement l’écueil de la dénonciation frontale et pataude. Plutôt qu’un long descriptif sur l’état de déliquescence du pays, le roman dépeint des situations qui sont plus qu’explicites . Quand la police ne peut pouvoir envoyer de voiture sur une scène de crime faute d’essence, c’est que le mal est profond.

Un excellent roman dont on recommande chaudement la lecture et l’occasion de faire connaissance avec les éditions Asphalte, si vous ne connaissez pas encore la maison.

Traduiit de l’espagnol (Cuba) par Morgane Le Roy

Asphalte – 18 euros

Articles Récents

Appalaches trip

Les Appalaches, c’est ce vieux massif montagneux qui forme une parallèle avec la côte l’Est des Etats-Unis, de la frontière canadienne jusqu’aux

Voir plus »
Fermer le menu