JEUNESSE

Voici une liste non exhaustive et totalement subjective de ce qui nous a plu, remué, intéressé ce mois-ci, au fil et au gré de nos lectures. Pour voir ce qui nous a secoué les mois d’avant, c’est pas compliqué, il vous suffit d’aller farfouiller dans les archives…

EMMA ET LE LIVRE OUBLIE – MECHTHILD GLÄSER

Pour cette nouvelle année scolaire, Emma 16 ans, décide de créer un club de lecture dans la petite bibliothèque abandonnée de son pensionnat en Bavière.
Avec Charlotte et Hannah, elles ont la ferme intention de remettre cette pièce en ordre pour en faire leur petit cocon.
Pendant le grand ménage, Emma découvre dans la trappe secrète d’une commode, un vieux livre mystérieux qui semble raconter des épisodes historiques de l’internat. Décidant de le conserver et d’y écrire à son tour l’histoire quotidienne de son école, elle découvrira très vite que ce livre renferme un pouvoir immense et peut être dangereux.

Emma et le livre oublié est un roman fantastique à l’ambiance très travaillée. Vous adorerez vous balader avec Emma dans ce vieux pensionnat au parquet qui craque, aux portes qui grincent et dont les livres sont recouverts de poussière. Cet internat, construit sur le site d’une ancienne chapelle en ruine regorge sans doute de mystères et de légendes qui sauront intriguer les lecteurs et lectrices les plus curieux.

Les personnages sont également très attachants: Emma et ses amies sont pleines de caractère et de malice et Darcy, jeune noble renfermé à la recherche de sa sœur disparue, est aussi un personnage qui ne manque pas de relief.

Avec son intrigue bien ficelée, ce roman plaira sans doute aux amateurs et amatrices d’histoires fantastiques et de fantômes.

A lire avec la lumière allumée dès 12 ans!

Traduit de l’allemand par Mathilde Ray
Chez Fleurus – 16.90€

HORS PISTE – SOPHIE ADRIANSEN

Marion a 14 ans. Ses parents l’ont inscrite, comme tous les ans, à une colo de ski. Mais en bonne adolescente, elle rechigne à y aller. Parce qu’elle préférerait rester avec ses copines, préparer la fête qui aura lieu à son retour et où elle reverra Grégory et où elle pourra peut-être le reconquérir. Et surtout parce que pendant cette semaine de colonie-punition, les téléphones portables sont interdits et qu’en plus d’être tenue à distance de ses copines du collège, elle sera également tenue à distance des derniers potins.
Premier jour : elle observe ses co-détenus, ignorant ce que cette semaine va lui apporter. Les jours suivants, allant de surprise en surprise, Marion finit par arrêter de bouder et par apprécier ses vacances. Et même se dire que la semaine est trop vite passée !

Quel bonheur de retrouver le personnage de Marion ! Nous l’avions laissée amoureuse à la fin des Grandes Jambes, on la retrouve à l’âge des premières fois, toujours aussi drôle et maladroite. Touchante et juste, grâce aux mots de Sophie Adriansen.

Cerise sur le gâteau : dans ce roman, il est aussi question de la folie meurtrière des extrémistes et des attentats et pour en parler, l’auteur passe par les chansons. Je vous invite à aller faire un tour sur la Play list du livre !  Un autre roman de Sophie Adriansen est sorti chez Nathan ce mois-ci aussi. Beaucoup moins léger, il s’intitule Lise et les hirondelles et met en scène une jeune fille juive dont la famille va être déportée en 1942 lors de la rafle du Vél d’Hiv.

Éditions Slalom – 10.90 euros

TIME RIDERS – Alex Scarrow

Article rédigé par Samuel, super stagiaire.

Time Riders est un livre écrit par Alex Scarrow. Il nous raconte l’histoire de Liam O’Conor, Maddy Carter et Sal Vikram. Leur particularité ? Le premier aurait du mourir en mer en 1912, la seconde en avion en 2010 et la troisième dans un incendie en 2026. Mais à la dernière seconde ils furent tous les trois sauvés par un même homme. Celui-ci les recruta dans une mystérieuse organisation dont l’objectif est d’empêcher que des voyageurs venus du futur modifient le passé.

Leur nom ? Les Time Riders.

Time Riders un livre très intéressant qui ravira tous les fans de science fiction ou ceux qui veulent découvrir ce genre. Avec des personnages attachants et une histoire faisant voyager à travers les différentes époques vous ne vous ennuierez pas en le lisant. Même si ses 500 pages peuvent faire peur, Time Riders se lit facilement et est accessible à tous ceux qui aiment lire. Bref, un excellent livre qui vous donnera envie de lire la suite.

Pocket Jeunesse – 8,20€ (9 tomes parus).

LE DOSSIER HANDLE – DAVID MOITET

Chapitre 1 : Thomas Handle, 15 ans, se cache dans le jardin de ses parents. Il est aux abois.
Quelques heures plus tôt, alors qu’il dînait avec ses parents dans le silence épais qui témoigne des relations que l’adolescent entretient avec eux, deux hommes en costume-cravate genre Men in Black ont frappé à leur porte. Dans ce bled paumé du Montana, les visites impromptues sont rares. Les visiteurs, soit-disant policiers, sont là pour Thomas. Ils lui ont demandé de décliner son identité, sa mère a répondu pour lui « et c’est là  que tout s’est mis à partir en vrille. »  L’un des hommes a sorti une arme et a tiré à bout portant sur la mère, a assassiné froidement le père et s’adressant à Thomas, a décrété : « Toi, tu viens avec nous ».
Voilà pour la scène d’ouverture de ce roman policier magistral. Thomas a réussi à fausser compagnie à ses ravisseurs. Il n’a aucune idée de ce que ces hommes lui veulent mais sait qu’ils sont dangereux. On comprendra aisément que dans ce contexte, le jeune Handle hésite avant d’aller voir la police. On ne s’étonnera pas non plus qu’il obtienne de l’aide de personnages plus inattendus les uns que les autres : une pensionnaire de maison de retraite, un policier gras, bedonnant, dépressif et placardisé et son ancien partenaire devenu tétraplégique.

Les chapitres sont courts, les phrases hâchées, allant à l’essentiel, droit au but. Le lecteur se retrouve malgré lui otage du narrateur, face à son désarroi et à l’urgence de sa situation. Dans un style incisif et percutant, David Moitet prend un malin plaisir à distiller les informations. Il abat ses cartes une à une et les bat à nouveau, brouillant les pistes. 250 pages de suspense à dévorer, des heures de lecture tenu en haleine et autant d’heures à « refaire le match ».

Avant de se consacrer à l’écriture, David Moitet était professeur d’EPS. Nul doute qu’il était bon en endurance, sans pour autant faillir lors du sprint final.

Éditions Didier Jeunesse  – 15 euros

LE MANOIR – EVELYNE BRISOU-PELLEN

Par Perrine, stagiaire aux Buveurs d’encre.

Cinq ans d’attente récompensées : la saga du Manoir est enfin en poche !

A la sortie de l’hôpital Liam se retrouve dans une maison de convalescence , un vieux manoir pour le moins étrange. Certains pensionnaires ont un comportement mystérieux, les règles de vie sont intrigantes et l’environnement plutôt inquiétant. Liam n’a plus qu’une idée en tête : s’enfuir et retourner chez lui. Lorsque Cléa arrive, il essaye de se lier d’amitié avec cette jeune fille, mais celle-ci semble traumatisée par une cause inconnue au jeune garçon. Liam décide d’aider Cléa à se libérer de ses peurs, ce qui va l’amener à découvrir les secrets de ce mystérieux manoir.

Une série (en cours de publication, avec 9 volumes à son actif!) de livres drôle, pleine de suspense sans être inquiétante pour autant. Pleine de références et de personnages historiques, des héros attachants, une histoire surprenante et originale, la saga a tout d’un grand best-seller!
Sortie du tome 2 pour la Saint Valentin.

Bayard – 7,90€

GARY COOK T.1: LE PONT DES OUBLIES – ANTOINE JAUNIN ET ROMAIN QUIROT

illustrations de Tierno Beauregard

Gary est un garçon de 15 ans ordinaire qui vit seul avec son père avec qui la communication est difficile. Il passe le plus clair de son temps sur un bateau avec sa bande de potes pêchant d’étranges poissons qu’il revendent pour se faire de l’argent de poche.
Le hic? Gary est né et a grandi sous Le pont des oubliés, un des derniers refuges d’une Terre condamnée.
Les parties de pêche avec les copains sont aussi un moyen d’oublier la morosité ambiante et pour cause: Gary n’a jamais vu le ciel bleu! Un voile de nuages gris et épais recouvre la voûte céleste en permanence.
En nous emmenant dans son quotidien d’oublié, Gary va petit à petit lever le mystère sur ce qui a pu détruire la Terre. Que sont devenus les autres habitants de la planète? Où est partie sa mère, disparue depuis des années?
Alors que des navettes Deucalion quittent régulièrement la Terre pour sauver les quelques privilégiés qui sont à bord, notre héros se prend à rêver d’ailleurs.

Antoine Jaunin et Romain Quirot signent à quatre mains un joli premier roman, annonçant une série prometteuse. Ils y soulèvent des questionnements profonds sur la famille, les classes sociales et l’écologie.
Les personnages sont attachants pour les uns, détestables pour les autres mais tous forment une galerie de portraits très fouillée.
L’univers du roman est riche et plein de petits détails ajoutant du réalisme et du mystère. Une belle histoire d’amitié vient illuminer une ambiance de fin du monde brumeuse et sombre.

Avec un style très visuel, ce roman saura séduire les amateurs de science fiction et d’aventure.

Pour les plus curieux, il existe même une bande annonce du livre à visionner ci-dessous:

Dès 12 ans.

Editions Nathan – 17,95€

BELLE MAISON – Anaïs Brunet

Une évocation de la douceur estivale : vive les vacances !

Comme chaque année, Noufou et Lise viennent dans leur maison de vacances, au bord de la mer : ils reprennent leurs habitudes estivales dans cette belle demeure, sous le regard bienveillant de la narratrice. Mais qui raconte l’histoire ?

Belle maison est un album à l’atmosphère délicate et ensoleillée qui a le parfum des vacances, des siestes à l’ombre et des serviettes de plage pleines de sable… Il évoque ce temps suspendu de l’enfance et des vacances avec d’éblouissantes illustrations à la gouache peuplées de poissons, d’oiseaux, de fleurs, qui font écho aux motifs géométriques décoratifs de la maison. Au milieu, ces deux enfants, laissés à eux-mêmes dans cette demeure, ce royaume rempli de poésie et de douceur. Un avant-goût des vacances bienvenu !

Sarbacane – 15,50 €

CALPURNIA, suivie de CALPURNIA & TRAVIS – Jacqueline Kelly

Calpurnia commence par se passionner pour le monde végétal…
…puis s’intéresse au monde animal !

Calpurnia, qui déteste son prénom, appelez-la Callie, grandit au Texas, entourée de sa famille, une tribu de frères où elle est la seule fille, le tout mené à la baguette par leur mère. Leur père possède une plantation de coton. De son laboratoire, Bon-Papa, grand-père passionné de sciences naturelles, mais assez étranger aux intrigues familiales, émerge parfois. Nous sommes en 1900, et bien qu’elle soit une fille, destinée aux leçons de piano et à la couture, Callie n’a rien d’une petite fille modèle, et encore moins docile. Curieuse et vive, elle prend goût à l’étude scientifique avec Bon-Papa, lit Darwin et s’épanouit loin des sentiers battus… Dans le deuxième volume qui vient de paraître, Calpurnia & Travis, le feuilleton continue : Travis, le benjamin de la famille au coeur tendre, tente d’apprivoiser bon nombre d’animaux sauvages (ce qui est l’occasion pour Callie de faire de l’observation scientifique ), une tempête frappe le Texas et une cousine vient s’installer chez eux, tandis que Callie réfléchit sérieusement à son avenir.

Avec ses faux airs de Petite maison dans la prairie (on imagine sans peine le petit village et les personnages vêtus de cotonnades…), cette série est un délicieux feuilleton avec un personnage fort, intelligent, et curieux. Jacqueline Kelly décrit avec autant de vivacité l’éveil intellectuel de Callie que les multiples rebondissements de cette chronique d’une famille nombreuse. Une série prometteuse et addictive !

Calpurnia, traduit de l’anglais (U.S.A.) par Diane Ménard – 8,80 €

Calpurnia & Travis, traduit de l’anglais (U.S.A.) par Dominique Kugler – 18,50 €

L’école des Loisirs

SILENCE RADIO – ALICE OSEMAN

Frances est une jeune fille solitaire et discrète, qui ne vit presque que pour ses études :  elle est dans les premiers de sa classe et aussi représentante des élèves. Depuis son plus jeune âge, elle rêve d’intégrer la prestigieuse faculté de Cambridge. Derrière la façade de fille sérieuse et parfaite, Frances est aussi une jeune fille passionnée par le dessin, qui apprécie les tenues excentriques,  et qui suit avec avidité, Universe City, une web série diffusée sur Youtube. Mais Frances n’a jamais osé se montrer telle qu’elle est, de peur de se faire rejeter.

Un jour, elle reçoit un mail de la part du créateur de Universe City, Silence Radio. Il a vu les dessins qu’elle a faits de la série et lui demande d’en devenir l’illustratrice. La jeune fille n’en revient pas. Le soir même, Frances se retrouve en boîte de nuit avec des amis et rencontre Aled, son voisin d’en face, un garçon timide et discret. Frances découvre, par hasard, que ce dernier n’est autre que Silence Radio, l’auteur de la série qu’elle adore. Elle décide alors de le raccompagner chez lui et de lui demander quelques explications …

Un roman très touchant sur la quête identité. En apprenant à se connaître davantage, Frances va s’épanouir, grandir et assumer toutes les facettes de sa personnalité. Une histoire pleine de réflexions, sur nos choix et nos envies, qui aborde des thématiques actuelles, comme le harcèlement scolaire, la différence ou l’exclusion.

Dès 13 ans

Traduit de l’anglais par Anne Guitton

Nathan – 16.95 €

JACK LE TÉMÉRAIRE / BEN HATKE

Les vacances d’été approchent à grands pas, toutefois Jack doit rester à la maison pour s’occuper de sa petite sœur Maddy. Ce n’est pas toujours facile, car Maddy ne dit pas un mot, elle est très renfermée, et leur mère travaille du matin au soir pour arriver à joindre les deux bouts. Un jour de marché, Jack et Maddy s’arrêtent au stand d’un individu étrange qui essaie de leur vendre des objets surprenants. L’homme leur fait une ultime proposition : en échange des clefs de la voiture familiale, il leur offre une mallette remplie de graines mystérieuses qui attire irrépressiblement Maddy. Elle pousse Jack à acheter ces graines et celui-ci subit la colère de sa mère. Le lendemain matin, Maddy est déjà dehors pour planter ces mystérieuses graines quand Jack se lève. Pendant plusieurs jours, ils vont aménager le jardin sous le regard intrigué de leur voisine Lilly qui ne va pas tarder à leur proposer son aide. C’est alors que le jardin se transforme en une jungle sauvage peuplée de drôles de créatures …

L’auteur de Zita, la fille de l’espace revient avec une toute nouvelle série : un univers riche, des personnages charismatiques et ce qu’il faut de rebondissements pour nous tenir en haleine jusqu’au bout.

Dès 9 ans.

Traduit de l’anglais par Fanny Soubiran

Rue de Sèvres / 12.50 €