Tous les articles par Jessica

Noël pour les grands

Noël, c’est aussi pour les grands ! On vous a préparé une sélection de quelques classiques et de ce qui nous a semblé de plus intéressant dans les parutions de l’année. Romans, bandes dessinées, sciences humaines…  il y en aura pour à peu près tous les goûts. Et bien entendu, retrouvez encore plus de conseils et d’idées en librairie.

Les romans du domaine français:

Les romans du domaine étranger:

La sélection Sciences-Humaines:

La Bande dessinée:

 

Noël pour les petits

C’est parti pour la course aux cadeaux !  Pour pour vous faciliter la tâche, nous vous avons concocté une petite sélection de Noël, la crème de la crème  pour les petits et les ados. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges, il vous suffit de cliquer sur la photo pour en savoir davantage!

De 0 à 3 ans:

De 3 à 6 ans:

De 6 à 9 ans:

De 9 à 12 ans:

Pour les 12+:

Retrouvez toute cette sélection et bien plus encore en librairie!

RENCONTRE DÉDICACE AVEC MANON TOULEMONT

Samedi 28 octobre de 11h à 13h, nous avons le plaisir d’accueillir Manon Toulemont pour une séance de dédicace de son roman récemment paru aux éditions VFB.

 

Née en 1992, Manon Toulemont est une jeune auteure dont l’imaginaire se nourrit de fantastique, de thriller, de science-fiction et qui s’adresse aux jeunes amateurs de récits très sombres…avec tout de même une touche d’humour!

Les Fauves (tome 1: Régression)

Dans une futur plus proche qu’on ne le croit, l’Humanité se trouve divisée en deux. D’un côté les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. De l’autre, loin des ordinateurs, des aliments bio-synthétiques, certains Hommes sont retournés à l’état sauvage: on les appelle les Fauves. Là-bas, aucune loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort. Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort…

Paru le 6 juin 2017 chez VFB – 17,99€

RENCONTRE AVEC CAMILLE GAROCHE SAMEDI 21 OCTOBRE

Après avoir passé son enfance dans le Sud-Ouest, Camille Garoche, alias Princesse Camcam fait des études d’arts appliqués aux Beaux arts de Cergy et à Maryse Eloy. Elle est aujourd’hui une illustratrice reconnue pour son style élégant et polyvalent (peluche, papeterie, livre animé). Camille Garoche publie désormais ses propres histoires qu’elle nous concocte dans son atelier à Montreuil.

Samedi 21 octobre de 11h à 13h, elle viendra dédicacer les trois volets de Suivez le guide, parus chez Casterman:

Suivez cet adorable chat à travers des univers fouillés et colorés. Des dizaines et des dizaines de surprises se cachent sous de nombreuses fenêtres. Le graphisme délicat et l’humour poétique de Camille Garoche sauront séduire petits et grands.

Dans Suivez le guide: balade dans le quartier, vous découvrirez comment tous les animaux du quartier guident le chat à son insu chez le vétérinaire. Saurez-vous dénicher les 47 fenêtres à ouvrir?

D’ici samedi 21 octobre, vous pouvez découvrir son univers enchanté sur son site internet, sa page facebook et son tumblr.

LE VOYAGEUR – KOREN SHADMI

Cela fait déjà plus de trois siècles que Le Voyageur parcourt le monde en auto-stop. C’est un homme peu bavard et secret qui recherche l’origine de sa malédiction: l’immortalité. Ne pouvant échapper à la vie d’aucune manière il assiste malgré lui au lent déclin de l’humanité.

A travers ce road trip post apocalyptique c’est un voyage dans le temps que nous propose Koren Shadmi. Chaque conducteur s’arrêtant pour Le Voyageur nous montre une nouvelle période et une nouvelle facette de notre monde futur. Catastrophes naturelles, réchauffement climatique, sectes, cannibalisme, rien n’épargne notre espèce et notre auto-stoppeur s’enferme de plus en plus dans son infinie solitude.
Si le sujet de l’immortalité a déjà été traité de nombreuses fois, « Le voyageur » a le mérite de prendre inspiration parmi les plus grandes références littéraires et cinématographiques du genre et de le retranscrire admirablement en bande dessinée. Le résultat est prenant et nous donne cette sensation de vertige sans tomber dans le spectaculaire.
Le style sobre, n’utilisant que peu de couleurs en camaïeu renforce l’impression de lassitude du personnage et de fin du monde.

« Le voyageur » est un bel album, simple mais efficace qui devrait séduire les amateurs du genre.

Editions Ici même – 25€

GARY COOK T.1: LE PONT DES OUBLIES – ANTOINE JAUNIN ET ROMAIN QUIROT

illustrations de Tierno Beauregard

Gary est un garçon de 15 ans ordinaire qui vit seul avec son père avec qui la communication est difficile. Il passe le plus clair de son temps sur un bateau avec sa bande de potes pêchant d’étranges poissons qu’il revendent pour se faire de l’argent de poche.
Le hic? Gary est né et a grandi sous Le pont des oubliés, un des derniers refuges d’une Terre condamnée.
Les parties de pêche avec les copains sont aussi un moyen d’oublier la morosité ambiante et pour cause: Gary n’a jamais vu le ciel bleu! Un voile de nuages gris et épais recouvre la voûte céleste en permanence.
En nous emmenant dans son quotidien d’oublié, Gary va petit à petit lever le mystère sur ce qui a pu détruire la Terre. Que sont devenus les autres habitants de la planète? Où est partie sa mère, disparue depuis des années?
Alors que des navettes Deucalion quittent régulièrement la Terre pour sauver les quelques privilégiés qui sont à bord, notre héros se prend à rêver d’ailleurs.

Antoine Jaunin et Romain Quirot signent à quatre mains un joli premier roman, annonçant une série prometteuse. Ils y soulèvent des questionnements profonds sur la famille, les classes sociales et l’écologie.
Les personnages sont attachants pour les uns, détestables pour les autres mais tous forment une galerie de portraits très fouillée.
L’univers du roman est riche et plein de petits détails ajoutant du réalisme et du mystère. Une belle histoire d’amitié vient illuminer une ambiance de fin du monde brumeuse et sombre.

Avec un style très visuel, ce roman saura séduire les amateurs de science fiction et d’aventure.

Pour les plus curieux, il existe même une bande annonce du livre à visionner ci-dessous:

Dès 12 ans.

Editions Nathan – 17,95€

LA SALLE DE BAL – ANNA HOPE

Yorkshire, 1911 : Ella  travaille dans une usine de filature. Après une crise d’hystérie qui la pousse à briser l’une des fenêtres de l’entreprise, la jeune femme est internée dans l’asile de Sharston. Déboussolée, paniquée à l’idée de perdre sa liberté, elle ne pense d’abord qu’à sortir de cet endroit. Petit à petit elle prend ses marques dans la vieille demeure et noue une amitié avec une autre pensionnaire à qui elle se confie.
Chaque vendredi un bal est organisé par le médecin principal pour les patients les plus sages. C’est le seul moment de la semaine où les hommes et les femmes se retrouvent ce qui en fait un véritable événement. Ella y fait la rencontre de John, un irlandais mélancolique interné depuis des années. Ils vont rapidement entamer une correspondance secrète qui va bouleverser leur vie.
Anna Hope nous propose les trois points de vue différents d’Ella, de John et de Charles le médecin. Ce dernier est un homme passionné de musique et animé par la volonté de prendre une place importante dans l’histoire de la psychiatrie. Il rêve de s’entretenir avec Darwin et Churchill au sujet de l’eugénisme et des méthodes modernes pour soigner les malades mentaux mais son grand projet risque d’être compromis par l’idylle de John et Ella.

Dans ce roman nous entrons dans l’intimité de ces personnages et découvrons ce que pouvait être un asile au début du XXème siècle. Inspirée par le vécu de son grand-père, Anna Hope a su donner à son roman un souffle de réalisme étonnant sans entrer dans les détails sordides. A la fois mélancolique et poétique, c’est un récit touchant et une belle histoire d’amour.

traduit de l’anglais par Elodie Leplat

Chez Gallimard – 22€

MERCY MARY PATTY – LOLA LAFON

En 1974, Patricia Hearst, petit-fille d’une grande personnalité de la presse, est enlevée contre une rançon par un groupe de révolutionnaires marxistes. Contre toute attente, la jeune fille se rallie à leur cause de manière radicale. L’Amérique entière est émue par cet événement et tous pensent que la jeune femme est une victime manipulée.
Gene Neveva, une femme au caractère fort, est chargée d’étudier l’épais dossier de Patricia pour sa défense lors de son procès. Elle dispose pour cela d’une courte période qu’elle décide de passer dans un cabinet d’avocat du Sud-Ouest de la France. Elle y recrute une assistante, Violaine, une jeune femme timide de l’âge de Patricia . Ensemble elles vont éplucher le dossier truffé de témoignages écrits, de photos publiées dans les journaux et de messages enregistrés par Patricia Hearst. Elles y plongent à corps perdu pendant deux semaines afin de déterminer la véritable volonté et la personnalité de Patty.

Ce roman à multiples points de vue déroute le lecteur par sa forme. La narratrice nous interpelle et nous implique directement. Lola Lafon y questionne la possibilité de faire des choix radicaux, à l’encontre d’un destin lisse et tout tracé.
Les trois personnages de Patricia, Gene et Violaine se rencontrent, se mêlent, et chacune verra sa vie bouleversée par cette actualité brûlante.
Politique, résolument féministe, Mercy Mary Patty est un livre profond dont on ne ressort pas indemne.

Editions Actes Sud – 19.80€

DANS LES EAUX DU GRAND NORD – IAN MCGUIRE

Patrick Sumner est un ancien chirurgien militaire, rongé par son passé. Avec la volonté de fuir son ancienne vie en Inde, il décide de se faire médecin à bord du baleinier anglais, le « Volunteer ». Il espère trouver à bord une vie rude mais éloignée de tous ses soucis.
A bord de ce navire se trouve également Henry Drax: harponneur brutal mais respecté par ses pairs. Alcoolique, Drax est un homme cruel dirigé par ses pulsions qui n’est capable d’aucune empathie.

Appâté par le gain, avec une volonté féroce de tuer le peu de baleines qu’il reste alors en Arctique, l’équipage du baleinier doit remonter toujours plus au nord, dans les eaux glaciales et imprévisibles.
Des rumeurs circulent, le capitaine porterait la poisse et on se demande qui a bien pu s’en prendre à un jeune mousse. Les catastrophes se succèdent et Sumner doit se rendre à l’évidence: ce n’est pas sur le « Volunteer » qu’il trouvera la paix tant espérée.

A mi-chemin entre le roman noir et l’épopée maritime, « Dans les eaux du Grand Nord » nous plonge dans un récit sombre et brutal. Chaque personnage est animé par la haine, la cruauté ou un passé douloureux et l’environnement glacial renforce l’aspect cauchemardesque de ce voyage. Cette ambiance polaire et sordide est décrite à merveille par Ian McGuire qui réussit le pari de nous faire frissonner en plein mois de Juillet.

Traduit de l’anglais par Laurent Bury.

Editions 10-18 – 17.90€