JEUNESSE

Voici une liste non exhaustive et totalement subjective de ce qui nous a plu, remué, intéressé ce mois-ci, au fil et au gré de nos lectures. Pour voir ce qui nous a secoué les mois d’avant, c’est pas compliqué, il vous suffit d’aller farfouiller dans les archives…

DANCERS – JEAN-PHILIPPE BLONDEL

Anaïs, Adrien et Sanjeewa sont tous trois au lycée en option «danse ». A eux trois ils rassemblent les qualités que tout danseur rêverait d’avoir : Anaïs a la technique grâce à des années de compétition de gymnastique qui ont à la fois discipliné et ruiné son corps ; Adrien a l’énergie, qu’il puise dans la colère et la révolte qu’il ressent contre la société qui abandonne ses laissés pour compte dont ses parents font partie et Sanjeewa, émigré du Sri Lanka, a hérité de la grâce de ses aïeux. Cette option danse qui les réunit est leur raison d’être, leur passion et leur mode d’expression. Leur inspiration se nourrit de leurs sentiments et des sentiments, ces jeunes adolescents en ont à foison. L’amitié, l’amour, la jalousie, la colère, le dépassement de soi, la fierté, le trac, la peur. Sur scène comme dans la vie, il faut savoir gérer ses états d’âme.

La construction de ce récit est rythmée et structurée comme une chorégraphie : il y a l’alternance des narrateurs qui permet de changer d’angle de vue au fil des chapitres et la progression chronologique, de mars à juin, qui permet d’organiser les évènements car quels que soient les obstacles à franchir, le temps continue de filer, inexorablement. Ce dernier trimestre de l’année va s’avérer décisif pour nos trois lycéens et les lecteurs sensibles ne seront pas épargnés. Pour cette rentrée, Jean-Philippe Blondel, qui écrit également pour les adultes, nous propose avec Dancers un roman d’apprentissage plein d’énergie, empreint d’humanité, de fraîcheur et de fougue adolescente !

Editions Actes Sud Junior – 13.90 euros

LA NUIT DE BERK – JULIEN BEZIAT

Berk, c’est ce fameux canard doudou déjà célèbre grâce au Mange-Doudous et au Bain de Berk. Si vous ne le connaissez pas encore, vous avez une chance inouïe : celle de franchir la porte de notre librairie et de vous en emparer ! Ils existent même en lutin poche…

Alors dans ce nouvel opus de Berk, il lui arrive un truc terrible : son jeune propriétaire va l’oublier à l’école, dans la caisse à doudous. Et à l’école, la nuit, il fait tout noir. Berk a peur, évidemment. Mais heureusement il a un copain d’infortune : un croco-sac-à-dos a lui aussi été oublié et à eux deux ils vont braver les monstres du noir.

Julien Béziat vous a réservé une chute rigolotte comme il sait si bien le faire mais je vous laisse le plaisir de la découvrir !

Editions Pastel – 13.50 euros

LE GRAND SAUT – FLORENCE HINCKEL

 

 

Nos six adolescents viennent de décrocher le bac et  font leurs premiers pas d’étudiants. Quatre d’entre eux quittent le sud et se retrouvent en colocation à Paris. Le doute succède à l’enthousiasme : ont-ils fait le bon choix d’orientation ? Les filières choisies peuvent-elles déboucher sur quelque chose de concret ? La capitale saura-t-elle les récompenser des efforts consentis ? Sont-ils suffisamment armés pour quitter le giron familial ? Leur amitié résistera-t-elle à l’épreuve de la colocation ? Aux problèmes d’argent ?
Alex, resté à Marseille suite à l’accident traité dans le premier tome de la trilogie, n’est pas non plus épargné par les remises en question. C’est son psychiatre, contre toute attente, qui va finalement lui venir en aide.
Quant au sixième protagoniste, il va falloir s’armer de patience pour découvrir ce qu’il est devenu. Il disparaît à la fin du deuxième tome, laissant simplement un message à ses amis les enjoignant à lui faire confiance et à ne pas se soucier de lui. Il promet de donner de ses nouvelles plus tard. La surprise est de taille !

C’est avec beaucoup de plaisir que l’on retrouve la joyeuse bande de Florence Hinckel.  Le troisième et dernier tome du Grand Saut est un régal. Nous sommes heureux de voir comment les personnages évoluent au fil des romans, comment leurs rêves s’inscrivent dans leur quotidien, tout naturellement ou au chausse-pied, qu’importe ! Ce qui compte c’est qu’ils essaient. Et l’amitié qui les lie les uns aux autres nous fait du bien à nous lecteurs.

Profitez des vacances pour lire les trois tomes !

Éditions Nathan  – 16.95 €

DIS AU REVOIR A TON POISSON ROUGE – PASCAL RUTER

Andreas, 13 ans, skateur émérite, va devoir déserter le skate park le temps des vacances. Ses parents lui ont trouvé une correspondante anglaise et le programme qu’ils lui ont concocté prévoit des visites de musées et des conversations bilingues. La mort dans l’âme, Andreas, accompagné de ses parents, se rend à l’aéroport pour y accueillir Mary. Les parents s’absentent le temps de payer le parking et disparaissent mystérieusement. Chercheurs scientifiques, il leur est arrivé de devoir partir subitement mais jamais sans avoir prévenu leur fils. Rapidement les adolescents se rendent compte que quelque chose cloche et que les parents d’Andreas ont été enlevés. Et ils ne sont pas au bout de leurs surprises ! Pour commencer, Mary n’a rien de la correspondante qu’Andreas imaginait. Elle est bilingue et ne semble pas avoir besoin de parfaire son français ; c’est aussi une vraie geek pleine de ressources pour l’aventure que nos deux héros s’apprêtent à vivre.

Un roman d’aventures plein de rebondissements, des dialogues très drôles et une intrigue des plus tarabiscotées. Un cocktail détonnant pour un bon moment de lecture. Au menu : savants fous, secrets de famille et voyages autour du monde. De quoi se triturer les méninges !

Didier Jeunesse – 15 €

TITAN NOIR – FLORENCE AUBRY

Elfie, tout juste diplômée de son bac, pense avoir trouvé le job d’été parfait. Embauchée dans un grand parc océanographique, elle s’occupe d’abord d’accueillir les visiteurs puis rapidement on lui propose de s’occuper des animaux du centre. Pour finir elle devient dresseuse de l’orque Titan, un mâle particulier car entièrement noir.

Tout semble se passer pour le mieux mais le doute s’installe petit à petit dans l’esprit de la jeune femme. Les animaux du parc sont-ils si heureux qu’elle le pense ? Des réactions et des témoignages d’employés du parc semblent lui montrer le contraire…

En parallèle, un personnage mystérieux s’exprime sur des pages noires. Il semble étrangement familier de Titan et raconte le calvaire de l’épaulard de sa capture jusqu’à sa mise en captivité en passant par ses différents déplacements de parcs en parcs.

Ce roman court et intense est inspiré de faits réels et plus particulièrement de l’histoire de l’orque Tilikum qui, au cours de sa captivité, a tué trois de ses dresseurs. Si l’histoire de Titan Noir est une fiction, elle n’en est pas moins réaliste et permet d’ouvrir les yeux sur la face cachée de ces attractions touristiques.
Au travers de personnages variés,  elle explore divers points de vue et nous plonge au cœur de la vie des animaux en captivité.
Florence Aubry nous propose un roman engagé d’une grande sensibilité qui ne peut laisser personne indifférent.

Un livre à mettre entre toutes les mains. Dès 12 ans.

Le Rouergue – 12.50€

 

 

GUSTAVE EIFFEL & LES ÂMES DE FER – Flore Vesco

Gustave Eiffel et les âmes de fer
Une livre de sciences dures, une livre d’action pure, vous arrosez de fantaisie, et vous obtenez un formidable roman.

Gustave vient d’être diplômé de l’École centrale des arts et manufactures et cherche du travail. Mais la rubrique des annonces recèle une énigme dont la résolution va le mener dans une salle d’attente, où, avec d’autres jeunes hommes, il va subir trois épreuves, mêlant logique et physique. Le hasard, la curiosité et l’intuition de Gustave lui ouvriront donc les portes de la mystérieuse Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles ! Après une période de formation (aux côtés de Louis Pasteur et Alfred Nobel), Gustave Eiffel devient « saventurier » : sa première mission l’entraîne dans  une manufacture de poutres métalliques sur les traces du phénix.

Après Louis Pasteur contre les loups garous, Flore Vesco continue de se réapproprier l’histoire de Paris et des scientifiques au XIXème siècle. Son style inventif et son intrigue bondissante séduisent (comme d’habitude) dès les premières pages : je vous mets au défi de vous arrêter quand vous aurez commencé… Ce roman d’action d’ingénieur est un surprenant mélange de feuilleton, de fantastique et d’espionnage : faisons fi du réalisme et savourons la verve fantaisiste de Flore Vesco !

Didier Jeunesse – 15,90 €

CARL ET ELSA S’ECHAPPENT & CARL ET ELSA PRENNENT LE LARGE – Jenny Westin Verona & Jesus Verona

carl et elsa prennent le large
Les pieds dans l’eau…
Carl et elsa s'échappent
… ou la tête dans les arbres.

Carl et Elsa sont une attachante paire de héros : on les suit lors de leurs jeux, dans le jardin et à la plage, lorsqu’ils échappent à la vigilance des adultes et s’enfoncent avec délice dans leur univers imaginaire. Ils construisent une cabane dans la jungle sous le regard d’un crocodile et d’un loup dans le jardin de Carl, puis fabriquent un piège sur la plage préférée d’Elsa. Ils se disputent, prennent peur, font des rencontres inattendues  et vivent de grandes aventures avant de retrouver le chemin du réel (et du goûter…). Les textes et les dessins rendent joliment les fantaisies enfantines, et les décors sont délicatement ouvragés, peuplés d’animaux, de fleurs, de plantes colorées. Un très beau moment de lecture à partager avec les petits.

Traduit du suédois par Marie Valera.

Cambourakis – 14€

TROIS ALBUMS FONT LE PRINTEMPS

Voilà le printemps, et avec lui une jolie moisson d’albums jeunesse fleuris et parfumés pour les 5-7 ans !

arboretum
La vie secrète des arbres en couleurs !

L’arboretum, voyage au pays des arbres de Nancy Guilbert & Anna Griot (éditions Courtes et longues, 22€) : un oiseau vient chercher un enfant au petit matin pour lui présenter ses amis, des plantes toutes plus étonnantes les unes que les autres, grâce à leurs couleurs, leur taille, leurs talents d’imitation ou leur parfum. La narration est entrecoupée de doubles-pages documentaires pour présenter les essences ; on se laisse emporter avec beaucoup de plaisir et de curiosité. L’illustration à l’aquarelle, très intense, est particulièrement réussie, choisissant des couleurs franches et jouant avec les contrastes forts.

 

plantes vagabondes emilie vast
Il faut être maline pour prendre racine…

Plantes vagabondes d’Emilie Vast (Memo, 17€) : les plantes prennent la parole et exposent leurs stratégies et leurs exploits pour se reproduire. Elles s’envolent, rampent, tombent, s’agrippent, flottent ou sont mangées pour mieux pousser plus loin. Avec son trait précis, Emilie Vast dessine avec finesse et en noir les feuilles et les troncs, pour mieux faire ressortir les couleurs des fleurs et les fruits. Les explications sont claires et ludiques, comme si un herbier s’animait et nous faisait la causette. Le charme d’Emilie Vast continue à agir…

 

rosie pink lisa zordan didier lévy
Rosie Pink, et légèrement punk, préfère les mauvaises herbes aux fleurs sages.

Rosie Pink de Didier Lévy & Lisa Zordan (Sarbacane, 15,50€) : Rosie Pink est la fille d’un jardinier perfectionniste qui entretient sa roseraie avec minutie, taille les fleurs et arrache les mauvaises herbes. Rosie prend en pitié ces fleurs méprisées et réclame un morceau de jardin pour les installer. Elle a, comme son père la main verte, et les plantes s’épanouissent… La petite fille va habilement rappeler à son père que la nature sauvage est surprenante et capable de bien des beautés, et qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait pour être beau. Cette histoire de jardiniers, père & fille, a tout pour plaire, avec une héroïne piquante et des décors soigneusement chamarrés.

QUI MENT? – KAREN MCMANUS

Couverture: Qui ment? Karen McManusDans un lycée aux Etats Unis, cinq élèves très différents se retrouvent en colle pour une histoire de téléphone portable. Tous se défendent d’avoir utilisé leur smartphone en classe mais leur surveillant reste de marbre. Alors qu’un accident de voiture anodin se produit sur le parking, le surveillant laisse les élèves seuls et l’un d’entre eux meurt subitement de ce qui semble être une allergie aux arachides.

Tous les élèves du lycée sont choqués mais rapidement, une question revient sur toutes les lèvres: Qui a tué Simon? Le jeune homme prenait trop de précautions avec ses allergies alimentaires: son décès ne peut être un accident. D’autant qu’avec son blog diffusant régulièrement des informations humiliantes et des petits secrets des élèves, il n’avait pas que des amis!

Très vite l’enquête se concentre sur les quatre lycéens présents avec lui en salle de colle. Quels sont leurs secrets? Quels sont leurs liens avec Simon?

« Qui ment? » est un roman qui vous immerge dans l’univers impitoyable des lycées américains. Chacun juge les autres et le paraître est d’une importance capitale. Suivez le quotidien de ces quatre élèves enfermés dans leur supposée identité et étouffés par les étiquettes.
Dans ce roman, le monde cruel de l’adolescence est retranscrit avec beaucoup de réalisme. Vous découvrirez des personnages plus complexes qu’il n’y paraît et une intrigue bien ficelée qui vous tiendra en haleine.

Un roman à lire d’une traite dès 14 ans.

Traduit de l’américain par Anne Delcourt

Chez Nathan –  17.95€

JEFFERSON – JEAN-CLAUDE MOURLEVAT

Jefferson est un jeune hérisson poli, discret et un peu coquet. Lorsqu’il se rend dans son salon de coiffure favori pour se faire retailler la houppette, il découvre son coiffeur gisant au sol, une paire de ciseaux plantée dans la poitrine. Pris de panique il prend la décision stupide de retirer les ciseaux du corps de M.Edgar . C’est alors que Mme Kristiansen le surprend et se persuade que Jefferson est l’assassin.
Alors que toutes les preuves accusent le pauvre hérisson, Jefferson est obligé de prendre la fuite et de se cacher.
Parviendra-t-il à faire preuve de son innocence? Qui a tué le bien-aimé coiffeur de Défini-tif?

Jefferson est un roman policier sous forme de fable animalière captivant et très bien mené. L’auteur nous offre une véritable enquête dans un monde où certains animaux ont obtenu la parole et vivent en marge des humains qu’ils redoutent.
Ce roman, bien plus qu’un simple polar, traite en fond de sujets très actuels et importants tels que la discrimination, la présomption d’innocence, l’intégrité des médias et la maltraitance animale.

Jean-Claude Mourlevat réussit à parler avec simplicité de ces sujets complexes même pour les adultes au travers de personnages attachants et bien construits. Mis à hauteur d’enfant, il encourage à la réflexion et à se poser des questions sur le monde qui nous entoure.

En somme Jefferson est un roman très réussi qui plaira au jeune public comme aux adultes. Une pépite!

Dès 9 ans.

Chez Gallimard Jeunesse – 13.50€