LA COLERE DES MACGREGOR – Thomas Lavachery

Partager sur facebook
Facebook

macgregorNelson n’aime pas du tout aller chez sa grand-mère. Vous imaginez, Gigi n’a pas la télévision et pas d’ordinateur. Lors d’un court séjour chez elle, il va vite changer d’avis. Elle lui remet la clé du grenier et lui annonce qu’à présent il est grand et qu’il doit y monter. Etonné et un peu stressé, il y va et quelle n’est pas sa surprise quand il entend dans sa tête : Tu n’as rien à craindre, Nelson. Nous sommes ta famille ! Il n’a qu’une envie, partir en courant, mais sa curiosité l’oblige à rester et à comprendre la provenance de cette voix. Quelqu’un commence alors à lui raconter que sa famille est victime d’une malédiction : à leur mort, tous les MacGregor voient leurs âmes hanter des objets : Christine dans une boîte de peinture, Gontrand dans le poêle à bois, Henri dans un rateau…
A la suite du décès de Gigi, Nelson apprend que ses parents ont autorisé un antiquaire à prendre tous les objets ayant un peu de valeur et à les vendre dans sa boutique. Ils ignoraient bien sûr tout de cette invraisemblable histoire. Catastrophé par la nouvelle, il va faire tout son possible pour réunir de nouveau l’ensemble des objets et délivrer sa famille de la malédiction. Heureusement, Victoria est là ! Cette vieille dame rencontrée quelques jours plus tôt a plus d’un tour dans son sac…

Ce roman écrit avec des élèves de CM1 est captivant ! Ces jeunes ont imaginé une histoire fantastique très réussie, avec du suspense (l’antiquaire est bien sûr malhonnête et tous les objets vont vite être revendus aux quatre coins de l’Europe), des passages très drôles (le perroquet de Victoria ne dit jamais ce qu’il faut au bon moment, Nelson oublie dès fois qu’il n’est pas toujours bien vu de parler tout seul dans la rue…) et de l’amour…

Editions Bayard Jeunesse – 11,90 €
collection “Estampille” – pour les 9-10 ans

Pour poursuivre la lecture