JOKER – Benjamin Adam

Partager sur facebook
Facebook
Un habile polar en forme de château de cartes.
Un habile polar en forme de château de cartes.

Tout commence avec une famille, nombreuse, un héritage, important, et un jeu, le 8 américain, dont le joker du titre permet aux trois cousins qui jouent d’échanger leur existence… jusqu’à ce que la partie dérape et que la machine s’emballe.

Comme dans Lartigues & Prévert, qu’on avait beaucoup apprécié, Benjamin Adam compose des intrigues échevelées, où les personnages et les ramifications de l’affaire se multiplient. Vous tournez les pages et vous ne savez pas où il vous emmène : une histoire de famille tordue, un fait divers rocambolesque, une affaire politico-financière… On se perd dans son labyrinthe avec délice! Son dessin sophistiqué ressemble à sa construction narrative, tout s’emboîte et s’empile à la perfection pour former une ensemble démesuré.

La Pastèque – 18€

Pour poursuivre la lecture