GUSTAVE EIFFEL & LES ÂMES DE FER – Flore Vesco

Gustave Eiffel et les âmes de fer
Une livre de sciences dures, une livre d’action pure, vous arrosez de fantaisie, et vous obtenez un formidable roman.

Gustave vient d’être diplômé de l’École centrale des arts et manufactures et cherche du travail. Mais la rubrique des annonces recèle une énigme dont la résolution va le mener dans une salle d’attente, où, avec d’autres jeunes hommes, il va subir trois épreuves, mêlant logique et physique. Le hasard, la curiosité et l’intuition de Gustave lui ouvriront donc les portes de la mystérieuse Société Super Secrète des Savants en Sciences Surnaturelles ! Après une période de formation (aux côtés de Louis Pasteur et Alfred Nobel), Gustave Eiffel devient « saventurier » : sa première mission l’entraîne dans  une manufacture de poutres métalliques sur les traces du phénix.

Après Louis Pasteur contre les loups garous, Flore Vesco continue de se réapproprier l’histoire de Paris et des scientifiques au XIXème siècle. Son style inventif et son intrigue bondissante séduisent (comme d’habitude) dès les premières pages : je vous mets au défi de vous arrêter quand vous aurez commencé… Ce roman d’action d’ingénieur est un surprenant mélange de feuilleton, de fantastique et d’espionnage : faisons fi du réalisme et savourons la verve fantaisiste de Flore Vesco !

Didier Jeunesse – 15,90 €

SAMEDI 9 JUIN, LES CONTES DE PRALINE : 7 HÉROÏNES VIVES & VAILLANTES

SAMEDI 9 JUIN À 14H 

PLACE AUX AVENTURIÈRES !

«Contrairement à ce qui est souvent avancé par le grand public, les jeunes filles dans les contes n’attendent pas qu’un prince vienne les sauver en les épousant, elles prennent leur destin en main pour devenir femmes.»

Praline Gay-Para, savante et farceuse conteuse, vous invite à une séance de contes à l’occasion de la parution de Vives & vaillantes, sept héroïnes de contes chez Didier Jeunesse.

Marre des princesses toute roses au brushing impeccable ? Les héroïnes des contes de Praline sont pour vous : rusées, têtues et inventives, elles peuplent les littératures orales de toutes les cultures et méritent bien un coup de projecteur. Venez (re)découvrir des contes singuliers, mis en voix par une conteuse hors pair ! 

Résultat de recherche d'imagesPraline Gay-Para raconte pour tous les publics, à la commande ou selon son humeur, des histoires venues des cinq continents, des récits d’hier et d’aujourd’hui. Passionnée de répertoire, elle mêle le traditionnel et le contemporain. Le collectage de récits urbains tient une place importante dans sa démarche. Elle crée des spectacles, seule ou en collaboration avec d’autres artistes dans des théâtres et en extérieur.

Si la création est un axe majeur de son parcours, la transmission y tient aussi une place importante. De par sa formation universitaire en ethnolinguistique et grâce à sa curiosité insatiable, elle mène une réflexion sur les enjeux artistiques et théoriques de l’oralité. Dans ce cadre précis, elle anime des formations en direction de divers publics (artistes, médiateurs, bibliothécaires, enseignants), organise des colloques et participe à des conférences.
Dans son répertoire se côtoient des contes des cinq continents et des récits contemporains écrits à partir de faits divers, de rumeurs urbaines et de récits de vie. C’est une conteuse d’ici et maintenant; elle collecte à plein temps tout ce qu’elle entend. Elle tisse le merveilleux et le quotidien et privilégie la dimension universelle et contemporaine des histoires qu’elle raconte.

VENDREDI 8 JUIN LE PARI DES LIBRAIRES

Les Buveurs d’encre se font un plaisir de tenir le pari des libraires vendredi 8 juin. Le pari des libraires est une manifestation festive des libraires indépendants parisiens organisée par l’association Paris Librairies, avec le soutien de la Ville de Paris, invitant tous les lecteurs à fêter la librairie de quartier pendant une journée, en participant à toutes sortes d’animations : conférences, rencontres avec des auteurs, ateliers jeux, vous n’avez que l’embarras du choix et du lieu.

Quant à nous, nous vous donnons rendez-vous à 18h30 pour une balade en compagnie de l’historien Pascal Varejka, l’auteur de C’est l’histoire du 19ème arrondissement (éditions La Lucarne des écrivains) : le quartier n’aura plus de secret pour vous !

L’image contient peut-être : texte

LE LABYRINTHE DES ESPRITS _ CARLOS RUIZ ZAFON

Fin des années 50, Barcelone, la famille Sempere semble couler des jours heureux dans leur petite librairie malgré quelques difficultés financières. Daniel Sempere est encore marqué par les événements de la fin de son adolescence et les révélations sur sa mère. En nouveau père, il a d’autres priorités que d’aller fouiller dans le passé malgré son envie furieuse d’écrire un jour l’histoire de sa famille.
Mais des temps sombres traversent l’Espagne sous le joug de Franco: tous les moyens sont bons pour se faire une place au sommet de ce panier de crabes qu’est le gouvernement espagnol. Les Sempere vont se retrouver à nouveau confrontés malgré eux à une affaire de lutte de pouvoir. Cette fois-ci des personnages bien plus avides et bien plus dangereux vont mettre cette famille en péril.

Si Le labyrinthe des esprits est le quatrième volet de la tétralogie du Cimetière des livres oubliés, il n’en reste pas moins un des romans les plus riches de Carlos Ruiz Zafon. Avec ses personnages toujours plus profonds et intrigants, avec chacun son passif et ses casseroles; avec son ambiance pleine de mystères, de ruelles et de recoins à explorer, ce nouvel opus séduira les lecteurs curieux et assoiffés de lectures immersives. L’auteur joue à merveille avec ses différents personnages et intrigues pour créer un puzzle original et surprenant tout en révélant un des côtés les plus noirs de l’Histoire de l’Espagne.
Les amateurs de L’ombre du vent ne seront pas déçus par ce nouveau roman.

Bonne nouvelle, la série se lit dans n’importe quel ordre! Vous pouvez donc commencer par lire Le labyrinthe des esprits avant de vous jeter sur les autres tomes de la saga!

Traduit de l’espagnol par Marie Vila Casas

Chez Actes Sud – 27€

LE LAMBEAU – Philippe Lançon

Le Lambeau Philippe Lançon
Comment survivre ?

Philippe Lançon est journaliste, à Libération et à Charlie Hebdo. Le 7 janvier 2015, il est dans la salle de rédaction quand deux hommes armés canardent les journalistes et dessinateurs présents, et est blessé aux bras et au visage. Avant et après l’implosion, Philippe Lançon raconte. Son métier de journaliste, cette pièce de théâtre qu’il voit le 6 janvier au soir, la sortie de Soumission de Houellebecq qu’il vient de chroniquer dans Libé et sur laquelle on polémique à Charlie ; puis le quotidien se grippe, Franck, le garde du corps de Charb n’a pas le temps de dégainer, tous tombent à terre. Tout se ralentit alors, et le journaliste va flotter entre deux mondes, ou plutôt se retrouver en retrait du monde, dans le service des soins intensifs puis en chirurgie stomatologique. La reconstruction de son visage et le silence imposé influent profondément sur l’écrivain, de même que la complicité et le soutien des soignants et des policiers. Son expérience de la fragilité et de la faiblesse est racontée et analysée, et répond à cette question fondamentale : comment survivre ? Loin des abstractions, au plus proche de l’intime et du corps, Philippe Lançon nous offre sa réponse, lucide et lumineuse.

Gallimard – 21€

RENCONTRE DÉDICACE AVEC MANON TOULEMONT

Résultat de recherche d'images pour "Les Fauves, Révolution"

Samedi 23 juin de 11h à 13h, nous avons le plaisir d’accueillir Manon Toulemont pour une séance de dédicace le deuxième volume des Fauves récemment paru aux éditions VFB.

 

Née en 1992, Manon Toulemont est une jeune auteure dont l’imaginaire se nourrit de fantastique, de thriller, de science-fiction et qui s’adresse aux jeunes amateurs de récits très sombres…avec tout de même une touche d’humour!

 

Les Fauves tome 1 Régression

Dans une futur plus proche qu’on ne le croit, l’Humanité se trouve divisée en deux. D’un côté les individus civilisés mènent une existence confortable au sein de mégalopoles ultramodernes et surprotégées. De l’autre, loin des ordinateurs, des aliments bio-synthétiques, certains Hommes sont retournés à l’état sauvage: on les appelle les Fauves. Là-bas, aucune loi ne subsiste, si ce n’est celle du plus fort. Nathaniel Darseau, riche et brillant étudiant, ne semble guère destiné à rejoindre cet enfer. Il faudrait un incroyable concours de circonstances, une diabolique conspiration, une malchance inouïe pour entraîner notre héros dans cette spirale de violence et de mort…

CARL ET ELSA S’ECHAPPENT & CARL ET ELSA PRENNENT LE LARGE – Jenny Westin Verona & Jesus Verona

carl et elsa prennent le large
Les pieds dans l’eau…
Carl et elsa s'échappent
… ou la tête dans les arbres.

Carl et Elsa sont une attachante paire de héros : on les suit lors de leurs jeux, dans le jardin et à la plage, lorsqu’ils échappent à la vigilance des adultes et s’enfoncent avec délice dans leur univers imaginaire. Ils construisent une cabane dans la jungle sous le regard d’un crocodile et d’un loup dans le jardin de Carl, puis fabriquent un piège sur la plage préférée d’Elsa. Ils se disputent, prennent peur, font des rencontres inattendues  et vivent de grandes aventures avant de retrouver le chemin du réel (et du goûter…). Les textes et les dessins rendent joliment les fantaisies enfantines, et les décors sont délicatement ouvragés, peuplés d’animaux, de fleurs, de plantes colorées. Un très beau moment de lecture à partager avec les petits.

Traduit du suédois par Marie Valera.

Cambourakis – 14€

TROIS ALBUMS FONT LE PRINTEMPS

Voilà le printemps, et avec lui une jolie moisson d’albums jeunesse fleuris et parfumés pour les 5-7 ans !

arboretum
La vie secrète des arbres en couleurs !

L’arboretum, voyage au pays des arbres de Nancy Guilbert & Anna Griot (éditions Courtes et longues, 22€) : un oiseau vient chercher un enfant au petit matin pour lui présenter ses amis, des plantes toutes plus étonnantes les unes que les autres, grâce à leurs couleurs, leur taille, leurs talents d’imitation ou leur parfum. La narration est entrecoupée de doubles-pages documentaires pour présenter les essences ; on se laisse emporter avec beaucoup de plaisir et de curiosité. L’illustration à l’aquarelle, très intense, est particulièrement réussie, choisissant des couleurs franches et jouant avec les contrastes forts.

 

plantes vagabondes emilie vast
Il faut être maline pour prendre racine…

Plantes vagabondes d’Emilie Vast (Memo, 17€) : les plantes prennent la parole et exposent leurs stratégies et leurs exploits pour se reproduire. Elles s’envolent, rampent, tombent, s’agrippent, flottent ou sont mangées pour mieux pousser plus loin. Avec son trait précis, Emilie Vast dessine avec finesse et en noir les feuilles et les troncs, pour mieux faire ressortir les couleurs des fleurs et les fruits. Les explications sont claires et ludiques, comme si un herbier s’animait et nous faisait la causette. Le charme d’Emilie Vast continue à agir…

 

rosie pink lisa zordan didier lévy
Rosie Pink, et légèrement punk, préfère les mauvaises herbes aux fleurs sages.

Rosie Pink de Didier Lévy & Lisa Zordan (Sarbacane, 15,50€) : Rosie Pink est la fille d’un jardinier perfectionniste qui entretient sa roseraie avec minutie, taille les fleurs et arrache les mauvaises herbes. Rosie prend en pitié ces fleurs méprisées et réclame un morceau de jardin pour les installer. Elle a, comme son père la main verte, et les plantes s’épanouissent… La petite fille va habilement rappeler à son père que la nature sauvage est surprenante et capable de bien des beautés, et qu’il n’est pas nécessaire d’être parfait pour être beau. Cette histoire de jardiniers, père & fille, a tout pour plaire, avec une héroïne piquante et des décors soigneusement chamarrés.

LA VÉRITÉ ATTENDRA L’AURORE – AKLI TADJER

Mohamed est un ébéniste de talent mais c’est surtout un homme mélancolique et seul. Dans l’atelier parisien du passage du Grand-Cerf qui est aussi son antre, cela fait plus de vingt ans qu’il occupe ses jours sans les vivre véritablement. Car sa vie a volé en éclats un jour d’été 1993 lorque, en vacances en Kabylie avec son frère Lyes, les deux jeunes hommes furent enlevés par un commando des GIA. Seul Mohamed parvint à s’enfuir, et il n’arrive pas à se consoler de la perte du frère adoré, si brillant, promis à un si bel avenir. Par sentiment de culpabilité peut-être, parce qu’il lui est de mettre les mots sur la douleur qui l’assaille, il quitte Nelly, son amoureuse, sans lui donner d’explications. Ce sont les retrouvailles tout à fait fortuites avec Nelly, bien des années après, qui vont replonger Mohamed dans une histoire qu’il pensait définitivement écrite.

Livre plein de nostalgie et de poésie, vibrant hommage aux cinémas de quartier,  La vérité attendra l’aurore est aussi un roman à l’intrigue très habilement ficelée qui happe le lecteur dès les premières lignes et le tient en haleine jusqu’à la toute fin. C’est également un très beau roman familial où sont explorés les thèmes de la double culture, de la difficulté parfois à trouver sa place. Le portrait du père, plein de pudeur et d’émotion, est tout simplement superbe. Une très belle lecture, hautement recommandée.

Editions Jean-Claude Lattès – 18 euros

L’URUGAYENNE – PEDRO MAIRAL

Cela va moyen moyen dans la vie de Lucas Pereyra, écrivain argentin d’une petite quarantaine d’années. Sa vie est un enfer domestique entre son gamin qui accapare tout son temps et sa femme qui s’éloigne peu à peu. Financièrement il tire le diable par la queue et professionnellement ce n’est pas tellement plus brillant puisqu’il n’arrive pas à écrire le roman qu’il doit à son éditeur. Seul rayon de soleil, le voyage express que Pereyra doit faire à Montevideo, la toute proche capitale de l’Uruguay pour récupérer en personne l’argent des droits des ventes uruguayennes de ses bouquins et échapper ainsi à un taux de change argentin trop défavorable. La femme de Pereyra compte beaucoup sur cet argent mais ce qu’elle ignore c’est que son mari compte bien mettre à profit cette escapade pour revoir la pétillante Guerra, jeune uruguayenne qu’il a vaguement baisouillé à l’occasion d’une convention littéraire que tous deux ont fréquenté l’année d’avant. Aussi riche de promesses qu’elle paraisse, l’équipée uruguayenne de Pereyra ne va pas s’avérer de tout repos…

Un récit désopilant sur la vie de couple et les petites compromissions… et d’une certaine manière un hymne à la liberté et une leçon d’optimisme!

Traduit de l’espagnol (Argentine) par Delphine Valentin

Editions Buchet Chastel – 14 euros